Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/06/2014

La publicité actuelle: à quoi sert-elle exactement?

 

Définition de la publicité : Activité dont le but est d’inciter les consommateurs à consommer les produits ou les services d’une entreprise. Forme de communication dont le but est d’attirer l’attention d’un public cible afin de l’inciter à acheter.

 

 A partir de ces définitions, que penser des publicités que nous pouvons voir actuellement sur nos chaînes de télévision. Nous ne parlerons pas des kilos de papiers totalement inutiles déversés dans nos boîtes à lettres.

C’est en regardant une publicité qu’on nous rabâche depuis quelques temps que cette envie d’écrire un billet m’est venue. Une publicité d’une grande marque automobile Française, celle aux chevrons, vous montre un gars hirsute sensé se réveiller après un sommeil de 4 ans. Il se rase et immédiatement et sans un regard ni un bonjour pour sa famille, il s’installe devant sa télévision pour regarder un match de football, allant jusqu’à prendre une position très sportive, le cul en arrière au premier but marqué. Et cette publicité, c’est pour vendre un véhicule automobile qu’on ne vous montre quasiment pas, dont vous n’avez aucun détail et dont aucun prix ne vous est communiqué. Combien la marque en question peut payer une telle « non publicité » et quelle est la part publicité de cette marque sur le prix de vente ?

Mais les autres marques d’automobiles ne sont pas mieux et jamais on ne vous parle de moteur, de roues ou autres organes sensées faire avancer votre véhicule. Non, ce sont des suites d’images sans aucun rapport avec une automobile.

 Prenez la marque Française au losange. C’est très amusant d’écrire « Française » en parlant de cette marque et surtout après avoir regardé la publicité. Un gars va vous disséquer les avantages en parlant un charabia franco-portugais sans queue ni tête sous prétexte de coupe du monde de football. Et pour conclure cette publicité, on vous indique l’appartenance du groupe à la France en parlant de « French Touch » (actuellement French Taouch ce qui est encore plus Français) et en faisant apparaître une conclusion bien Française « Drive the change ».

Je ne regarde pourtant pas beaucoup la télévision et pourtant, dans le peu de temps pendant lequel je la suis, j’ai pu dénombrer un minimum de 11 publicités différentes pour des marques automobiles dans la même journée, et il s’agit toujours de suites d’images débiles lorsqu’il ne s’agit pas d’un mannequin connu qui prend la parole pour dire que la marque est allemande.

J’aimerais connaître le pourcentage de gens qui achètent leur voiture après avoir vu une publicité à la télé, ce n’est même pas incitatif à se déplacer pour aller voir sur place de peur de tomber sur un vendeur hirsute ou parlant un charabia incompréhensible lusitano-anglo-volapuk.

Heureusement, la publicité rapporte au moins à ceux qui génèrent ces navets, à défaut d’aider à vendre ou pour le consommateur, à aider au choix.

 

20/06/2014

Nouveaux radars donc nouveaux panneaux! Apprenez à les connaître!

Nouveau panneaux flash.jpg

04/06/2014

Réforme territoriale : Mais qui a pondu une carte pareille?

 Réforme territoriale : Mais qui a pondu une carte pareille ?

  

Quelle a été la logique pour arriver à ces 14 régions dites super-régions par leurs géniteurs ?  Quelle a été la logique de rapprochement ?

 Il ne faut pas être devin pour deviner que cette carte n’est que purement politique, des fusions pour chercher à conserver une main mise sur les Conseils Régionaux et non une logique économique comme tout un chacun attendait.

 Ce gouvernement, toujours aussi nul et pressé, ne s’est pas embarrassé pour nous servir une nouvelle carte des régions faite à la va-vite comme il en a l’habitude et sous le faux prétexte de faire des économies.

 Comme à son habitude, il propose une solution faite de bric et de broc mais sans jamais expliquer comment et combien d’économies seront faites. Supprimer des régions sans supprimer le nombre d’élus ni le nombre d’agents territoriaux, il faut être vraiment gonflé pour expliquer que des économies seront faites.

 Maintenant et quant à la logique de constitution de super-régions, il faut vraiment être énarque ou polytechnicien pour ne faire simplement que des fusions existantes sans essayer de redécouper ces dites anciennes régions avant de les regrouper. Prenons le cas des Pays de Loire tellement chère à notre ex Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, des 5 départements, il suffisait en toute logique de mettre la Loire-Atlantique et la Mayenne rattachée à la Bretagne, la Vendée rattachée au Poitou-Charentes et la Sarthe et le Maine-et-Loire à la région Centre.

  

Réforme territoriale.jpg

 

 Quant à cette super-région Centre et pour bien connaître toute cette région, elle est issue du seul désir de Ségolène Royale de devenir la Reine d’une super-région dépassant en puissance celle qu’elle avait auparavant. Ou en sera la capitale de région, si c’est Orléans, voyez-vous une personne de La Rochelle aller jusqu’à Orléans, si c’est Poitiers, une personne de Pithiviers fera 400 kilomètres pour y aller. C’est un grand n’importe quoi et une vaste foutaise.

Avant que de présenter une carte sans queue ni tête et issue des vaticinations aléatoires d’un Moi Président à côté de la plaque, il faudrait avant tout savoir, comment faire des économies, les chiffrer et seulement après, chercher comment l’appliquer sur le terrain. Mais une fois de plus et dans la confusion, notre gouvernement fait totalement l’inverse.

 Mais peut-être notre gouvernement devrait se rapprocher de certaines associations qui disent avoir des idées comme cette association indépendantiste Narbonnaise qui voudrait voir un redécoupage en fonction des langues minoritaires. Dans ce cas, autant revenir aux anciennes provinces telles qu’elles figurent sur cette carte.

 

Réforme 2.jpg

 

Mesdames et Messieurs du gouvernement, que vous ne fassiez rien de propre, passe encore, mais que vous cassiez tout pour des intérêts uniquement politiques liés à votre indigence, alors là NON !!

 

 

 

20/05/2014

Canal du Midi : Que devient-il? Quelles sont les dernières nouvelles?

Après une période faste en nouvelles en tous genres, bonnes (très peu) ou mauvaises, c’est le calme le plus plat concernant notre monument. A croire que plus personne ne se soucie de lui.

Pourquoi ce billet ? J’ai mis une alerte sur Google concernant le Canal du Midi et ce, depuis plus de 4 ans. Pendant presque 3 ans, nous avons pu lire les mensonges des Voies Navigables de France, les promesses de certains, les atermoiements de beaucoup de politiques (les mêmes que ceux qui font des promesses), et les publicités que se font certains sur le dos de la voie d’eau. Mais depuis quelques temps, plus rien, seules des publicités de ventes d’appartements ou autres biens immobiliers à proximité du canal, la preuve qu’il fait encore vendre, quelquefois un accident, une voiture qui tombe dans l’eau, et bien entendu, avec la saison estivale qui arrive, les inévitables publicités de sociétés ventant les balades idylliques sur une voie d’eau sans ombre et sans arbres et au milieu de berges en mauvais état.

Mais où en sont les abattages, j’abats, j’abats plus, je recommence à abattre. Je plante, je ne plante plus. Ou en est-on dans les promesses en tous genres faites par les VNF ? Ou en est-on dans la réfection des berges qui s’écroulent ? Ou en est-on dans l’entretien du canal et de son environnement ? Je discutais il y a peu avec un utilisateur du canal qui me disait qu’en certains endroits, le tirant d’eau était de 1,10 mètres au lieu de 1,70 et qu’on pouvait se demander s’il y aurait encore un passage dans peu de temps. Ou en est-on avec le mécénat annoncé à grands coups de publicités de la part de Monsieur Alain Chatillon et avec pour porte-parole Roger Bouscatel plus préoccupé par les exploits du Stade Toulousain que par l’avenir du Canal du Midi. N’est-il pas désolant de voir parmi la dizaine de sociétés qui se sont annoncées mécènes, d’en voir les deux tiers qui sont des profiteurs du monument, jusqu’à une entreprise de l’éolien qui cherche à installer des turbines à 150 mètres du cours d’eau!

Au fait, quid des 220 millions d’euros en cette période de crise qui empêche de nombreuses réalisations dans les régions, départements et communes ?

 

14/05/2014

Européennes : des places au chaud à garder ou à prendre!

On nous bassine que les électeurs ne se déplaceront pas pour aller voter, mais que font les candidats pour nous inciter ? RIEN !

A commencer par les règles du vote, savez-vous quelles sont les règles et le nombre de candidats. Si vous n’êtes pas curieux, personne ne vous l’indiquera. La France a 74 députés Européens répartis par grandes régions. Pour la grande région Sud-Ouest qui regroupe Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, la représentation est de 10 députés. Petite curiosité au passage à noter, les grandes régions existent déjà et des têtes pensantes cherchent comment regrouper nos régions administratives pour faire des économies, pourquoi ne pas reprendre ce découpage électoral des Européennes ? C’est un scrutin de liste à la proportionnelle et à un seul tour, chaque liste est représentée par 20 noms. Chaque électeur vote pour une seule liste sans pouvoir supprimer un seul nom. Les listes ayant moins de 5% n’ont pas droit à la répartition des sièges. Les sièges sont répartis à la proportionnelle.

Vous pouvez déjà noter une très jolie incongruité, il n’y a que 10 sièges à pourvoir mais chaque liste contient 20 noms, on peut se demander pourquoi, si ce n’est faire plaisir aux copains qui voient ainsi leur nom s’étaler dans les journaux ! Autre incongruité, les listes à moins de 5% ne sont pas représentées. Il y a pour la région Sud-Ouest 25 listes qui se présentent et seules 5 ou 6 peuvent prétendre à plus de 5%, il y aura donc environ 80% des listes non représentées. En 2009 ces petites listes représentaient environ 25% des électeurs qui s’étaient déplacés…. Pour rien !

 

europe.jpg

 

Maintenant, connaissez-vous les députés Européens sortants ? NON ! Et pourtant, les places sont tellement bonnes à prendre, que quasiment tous en redemandent. Et pourtant, nos représentants du Sud-Ouest ne peuvent pas prétendre à être les champions de la présence dans l’hémicycle Européen. Une personne comme José Bové, député Européen sortant sous l’étiquette écologiste et qui se représente alors qu’il n’a rien fait du tout et surtout pas en faveur de l’écologie, c’est vraiment très, très fort. Quant à certains noms tels, Rochefort (Modem) , Greize (EELV), de Veyrac (UDI), Castex (PS), Sanchez-Schmidt (UMP) ou Vergiat (Front de gauche), ils vous sont certainement totalement inconnus. Et pourtant vous avez voté pour ces inconnus !

Vous a-t-on seulement donné les listes des noms sur vos journaux, alors que nous devons voter dans 10 jours ?

Alors pourquoi chercher la raison de la désaffection des électeurs pour les Européennes ? Voter pour des inconnus grassement payés à ne rien foutre sur le dos des électeurs.