Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/12/2013

Canal du Midi: On y est les berges s'écroulent et VNF regarde!

Ceux qui s’intéressent au Canal du Midi ont pu suivre la saga platanes du monument et j’avais déjà prévenu il y a près de 3 ans que les berges s’écrouleraient  à Trèbes puis sur l’ensemble du linéaire dépourvu de platanes, si les berges n’étaient pas refaites en même temps que les plantations étaient effectuées.

berges01.jpg

 

Les berges qui s’écroulent, c’est un ensemble d’évènements que les VNF n’ont jamais été en mesure de prendre en compte par incompétence : les platanes et leurs racines, mais aussi les bateaux qui vont trop vite et sapent les berges, les bateaux de location qui s’amarrent un peu n’importe ou sans que les VNF ne bougent.

 Les Voies Navigables de France ont pourtant prévu la somme de 71,75 millions d’euros pour refaire les berges sur les 220 millions (à ce jour mais ce n’est pas fini) et nous pouvons nous demander comment a été faite l’évaluation et pourquoi les berges n’ont pas été consolidées comme il avait été promis.

La réponse ? Les VNF n’ont tout simplement aucune solution viable et peu chère et l’évaluation a été faite à vue de nez, alignons les chiffres et après, on verra bien. C’est la façon habituelle de procéder de cette Entreprise Publique. Le tunage ? Des tests ont été effectués en différents endroits, à Capestang et Carcassonne, ces essais ont vite été abandonnés, de plus les tunages métalliques ne sont pas autorisés sur le monument ? Alors ? Quelles sont les solutions ? Comment a-t-on pu annoncer un chiffre de 71,75 millions sans avoir la solution ? Quand commenceront les travaux ?

Que les journaux qui ne retranscrivent que les atermoiements et mensonges de VNF ne disent pas qu’ils ne savaient pas car je leur avais envoyé le résumé de tout ce qui allait se passer sur la canal si on conservait les VNF comme gestionnaire du Canal des Deux Mers. Il en est de même pour les politiques qui ne prennent d’informations qu’auprès des VNF, ils avaient reçu la même mise en garde sans qu’aucun d’eux ne réagisse.

Alors, à quand une explication détaillée de ce qui va être fait ainsi qu’un calendrier exacte des interventions pour rendre au canal, un peu d’attrait pour les touristes et promeneurs ? VNF, n’en doutons pas, va comme d’habitude y aller de ses promesses et mensonges habituels.

 

L’UNESCO ne pourrait-elle pas intervenir auprès de l’État afin que les VNF arrêtent de faire du tricot et entretiennent enfin le monument classé au patrimoine mondial ? A moins qu’elles ne déclassent le Canal du Midi, ce qui serait une catastrophe pour ceux qui vivent du tourisme.

ET POUR BIENTÔT, LE MANQUE D’EAU SUITE À L’ÉVAPORATION !!