Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/11/2013

Le racisme et Taubira, deux cas différents!!

 

 

Hollande et Ayrault montent au créneau pour défendre leur Ministre de la Justice, Christiane Taubira. Mais n’est-ce pas encore une bourde de leur part (une de plus), que de confondre les réactions contre cette Ministre et le racisme ?

 

Est-ce que les gens ne réagissent pas plutôt à l’incapacité, à la suffisance et à l’incompréhension des diverses prises de position de cette Ministre bombardée à un poste ministériel dont elle est contesté ouvertement même par la classe politique, sinon pourquoi les députés et sénateurs n’ont-ils pas réagi avant ?

 

Mariage gay appelé Loi Taubira et contesté par une majorité de Français, cette loi pour mettre dehors des repris de justice sans qu’ils ne passent par la case prison, suffisance dans ses propos pour se défendre, mise en cause perpétuelle des décisions de Manuel Valls, ce sont autant de choses qui font monter la colère des Français à l’encontre de cette personne. Et il ne s’agit là, aucunement de racisme.

 

Alors cessons les amalgames afin de détourner la véritable raison et regardons simplement des chiffres : 72% pour les actions du Ministre de l’Intérieur Manuel Valls, moins de 30% en accord avec Madame Taubira. Cela veut-il dire qu’il y a 72% de racistes ?

 

Quant à la montée du racisme parce que des murs ont été tagués, est-ce là une montée du racisme générale en France ? Les murs de mon quartier sont souvent tagués de graffitis incompréhensibles, c’est peut-être du racisme, qui sait.

 

 

Le Français n’est, en général, pas raciste et ce sont les politiques et les journalistes qui font monter la sauce en rappelant régulièrement que le racisme existe. Et puis, qu’est-ce que le racisme ? Est-ce simplement les blancs qui n’aiment pas les autres races ? Il semble qu’en France et dans l’Europe, la montée du racisme soit plutôt des Arabes et des noirs qui n’aiment pas les blancs ou qui refusent à se soumettre à nos lois.