Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/04/2014

Brèves de comptoir : l'actualité de la semaine vue par un râleur

 

Remaniement : Le gouvernement nouveau est arrivé. Robe rose moins chatoyante qu’à l’habitude, ressemble au goût au millésime précédent mais en moins grande quantité. Pas une réussite pour le grand sommelier !

 

Remaniement 2 : Après le Beau (l’)Ayrault, le Valls. Pourvu que ce ne soit pas une valse lente qu’on nous envoie. Mais vous pouvez regarder sur le net, un bon point pour ce gouvernement car on peut danser la valse à droite ou la valse à gauche (voir Wikipédia).

 

Remaniement 3 : Sans les Verts mais avec EELV, ça s’en va et ça revient, c’est fait de tout petits riens (voir Cloclo dans le texte). En attendant Cécile va se retrouver à faire une demande au DAL. Cécile qui s’en va, c’est Duflot qui coule.

 

brèves duflot.jpg

 

Remaniement 4 : Ségolène, l’éternel retour. Alexandre Dumas en avait parlé dans son livre « 20 ans après ». Ségo la mal aimée, prête à filer chez EELV, il y a peu encore et qui se retrouve encore à l’écologie. Que va-t-elle réussir à faire cette fois-ci ?

 

 brèves ségo.jpg

 Municipales : Contrairement aux habitudes prises de tous se déclarer vainqueurs, pour une fois il y a un perdant et il le dit. Mais qu’est-ce que cela va changer ? Y aura-t-il enfin une prise de conscience de l’abstentionnisme ? On peut en douter !

 

Municipales 2 : UMP premier parti de France clame Copé, le fils de Roland acteur de « Plus belle la vie ». Que nenni Jean-François, regardes un peu les résultats, le premier parti de France, ce sont les abstentionnistes. Abstentions : 36,2% premier parti de France.

 

 

Francis Heaulme : Sera-t-il jugé un jour ? C’est vraiment le cas typique de l’inutilité de la Justice Française, lenteurs, erreurs, incompétence. Mais patience, attendons le deuxième acte de « Taubira et la Justice impitoyable ».

 

 PSG Chelsea : On a beau dire, mais certains résultats sportifs nous font oublier les conneries des politiques, surtout quand c’est un club Français qui gagne, capitaux Qatari, 9 joueurs sur 11 sur le terrain étaient étrangers.

 

 

Henri Emmanuelli : « Le PS ? un parc à moutons en coma profond », Monsieur Emmanuelli, c’est très méchant pour les moutons ce que vous dites. Personnellement, je dirais plutôt : « Un troupeau de cochons à l’aise dans leur soue et leur boue ».

 

 

François Hollande : Municipales, remaniement, que peut-il faire se demandent les médias ! Le problème à cette question qui revient sans cesse depuis 2 ans, c’est qu’il n’existe qu’une seule réponse : RIEN !

 

 brèves hollande.jpg

 

Ana Hidalgo, Emmanuel Valls : Il faudra que les électeurs commencent à apprendre l’espagnol pour aller voter. Et dire qu’on voit de plus en plus de manifestations anti corridas. L’électeur n’a pas eu la queue et les 2 oreilles.

 

Ana Hidalgo, Ségolène Royal : Les deux ex de Hollande ont eu des places de choix, Ségolène 4 enfants de Moi Président devient Ministre, Ana 1 enfant de Moi Président Maire de Paris. Valérie Trierwiller et Julie Gayet savent maintenant ce qu’il faut faire : un enfant à qui vous savez pour avoir de l’avancement!

 

Cornélie Sellalii Bois-Blanc : La connaissez-vous ? C’est pourtant la première femme Amérindienne élue Maire en Guyane. Elle valait bien une reconnaissance au même titre que les autres femmes élues.

 

Hollande garde le cap : Malgré le changement de Premier Ministre, Hollande déclare vouloir garder le cap. S’il avait été aux manettes du MH370 de Malaysia Airlines, l’avion serait arrivé à bon port.

 

Hollande garde le cap 2 : C’est très bien de nous dire ça dans les médias, mais quel cap veut-il garder puisqu’on n’a jamais su ou il voulait aller. Le cap dans le grand flou Hollandiste continue.

 

Duflot tacle Hollande : « Le pouvoir, les écologistes ont vocation à l’exercer », c’est pourquoi la France va droit dans le mur devrait-elle ajouter. En attendant les Verts quittent le gouvernement, tacle Hollande mais voteront avec les socialistes. Vas comprendre Charles !

 

Pôle Emploi : 800 millions versés par erreur, chaque année c’est à peu près la même somme qui est versée par erreur et rien de change. Alors, ces millions, à qui sont-ils versés ? Sur des comptes en Suisse ? à des squatters ? Pôle Emploi, Entreprise Publique inutile !!

 

Kagamé et le Rwanda : Kagamé accuse alors qu’il était accusé auparavant d’être l’un des instigateurs de l’assassinat du Président Rwandais, assassinat déclencheurs des massacres. Le gouvernement Français actuel aurait-il oublié de lui verser quelque chose ?

 

 Peyrehorade : Au volant avec 3,24 g d’alcool dans le sang. La gendarmerie est déçue car ils n’ont pas battu le record détenu à ce jour avec plus de 6 g d’alcool mais ils ne désespèrent pas, il y a tellement de conducteurs ayant bu ou sous l’emprise de stupéfiants !

 

 Gard, la comptable du PS : Accusée de détournement de 800.000 euros, c’est une somme considérable pour le seul département du Gard. Que ce soit à tous les niveaux, notre PS national s’en met plein les fouilles et la Justice de Taubira ferme les yeux.

 

 Remaniement, final : Soyons sérieux maintenant, on prend les mêmes en moins nombreux, on rajoute les maîtresses de Moi Président mais on n’a pas changé le pot pour faire la soupe. Alors ? Quelles sont les chances de voir la France se redresser ?

 

brèves Valls.jpg

 

 

26/03/2014

Municipales : Les grandes magouilles des fripouilles politiques

 Certains parlent de grandes manœuvres, d’autres de tractations alors qu’il s’agit tout simplement de grandes magouilles électorales dans la plupart des cas.

Il est particulièrement marrant de voir l’expression « Front Républicain » brandi et utilisé par le parti socialiste (PS). Il semble que le Front Républicain ne soit utilisé que lorsque le PS est en pleine déconfiture et cela ressemble plutôt à un aveu d’impuissance ou un appel au secours. Il faut donc traduire le terme « Front Républicain » par « Au secours on coule ». Le meilleur du plus beau étant atteint par la candidate PS de Fréjus qui, n’ayant pas trouvé d’appuis, ni à gauche, ni à droite, a déclaré qu’il n’y avait plus de Républicains ce qui signifie que seuls ceux qui votent PS sont Républicains. Merci Madame pour cette déclaration qui prouve simplement que les électeurs de Fréjus ont eu raison de vous jeter.

Le rapprochement PS et EELV ressemble à s’y méprendre à  une méga magouille, c’est « Je t’aime moi non plus », c’était pour EELV une manière d’obtenir une fois de plus, plus de sièges que ne vaut leur nombre d’électeurs. Seuls, ils n’ont aucune chance d’obtenir quoi que ce soit, mais pour obtenir un maximum de sièges, monter une liste et attirer des électeurs PS dans le giron est un excellent moyen de tractation. Que ce soit Paris ou Toulouse, la messe était dite avant que EELV n’annonce avoir une liste, tout le monde savait qu’il y aurai fusion dès le Lundi suivant le premier tour. Quant à la liste de Nantes, c’est la plus belle des mascarades et c’est bien représentatif de ce que valent les Verts en retournant leurs vestes. EELV devrait prendre comme hymne, la chanson de Jacques Dutronc, l’Opportuniste, « aujourd’hui je retourne ma veste et demain mon pantalon ».

 Face à ces magouilles en tout genre, quel va être la tentation des électeurs. Croyez-vous que cela donne envie aux gens de se déplacer ? Il y aurait encore plus d’abstention que cela ne serait pas étonnant. Mais comme aurait dit Coluche, magouille de gauche, magouille de droite, la magouille n’a aucune couleur politique.

 Il serait très étonnant que dans toutes ces tractations et bien que ce soit des élections municipales, les candidats pensent aux citoyens électeurs.

 

23/03/2014

Les curiosités électorales des cuisines municipales!

 

municipales 01.jpg

 

Les chiffres parlent par eux-mêmes et ce ne sont pas les chiffres des voix pour chacun des candidats ou le chiffre des abstentions, il s’agit du nombre de candidats figurants sur les listes.

Près de un million de candidats  alors qu’il y a moins de 45 millions d’électeurs, cela représente un peu plus de 2% des électeurs qui sont en même temps candidat et électeur, il n’y a qu’en France qu’on peut voir ça.

Je l’ai déjà dit et répété, dans les autres pays d’Europe ainsi qu’aux USA, il n’est pas besoin d’autant de conseillers municipaux qu’ici en France. Je suis certain que personne ne se pose la question de l’utilité de certains conseillers municipaux. New-York 8.400.000 habitants et 50 conseillers alors que Paris 2.300.000 habitants et 163 conseillers municipaux, Toulouse 480.000 habitants pour 69 conseillers, des villes comme Narbonne, Carcassonne avec environ 50.000 habitants ont bientôt autant d’élus que New-York, entre 43 et 45 conseillers. A quoi servent-ils à part faire plaisir aux copains ? Mais ils coûtent cher, très cher, à ceux qui glissent un bulletin dans l’urne (ou pas).

Il y a en France, 3 fois trop de conseillers municipaux, 3 fois trop de communes soit les deux-tiers de bons à rien siégeant et étant payés pour la plupart d’entre eux. La cerise sur le gâteau, on peut trouver en France, des communes ayant plus de conseillers que d’habitants permanents, par exemple la commune de Larochefourchat dans la Drôme, un habitant permanent mais 9 conseillers municipaux par le jeu des résidences secondaires.

Ce qui est le plus risible c’est le décompte qui va être fait pour les statistiques et les prévisions. Va-t-il être tenu compte dans les résultats des votes des participants aux listes et de leurs conjoints ? Regardez bien, 923.000 candidats, auxquels vous ajoutez les conjoints, les parents, éventuellement des enfants, cela représente environ 3 millions à 3,5 millions de votants certains et qui ne devraient pas être comptabilisés dans les résultats puisqu’il s’agit d’un marché fermé. Alors lorsqu’on fait un calcul de 55% de participation, faudrait-il voir cela à la baisse en fonction de ce marché fermé. Et tout cela sans parler des votants qui ont des œillères et qui votent aveuglément pour un parti parce que Papa et Maman votaient déjà pour ce parti.

Les élections en France : un grand foutoir, une source de dépenses inutiles, un nombre incalculable de bons à rien mettant le cul sur un siège d’élu. Il y a des milliards à économiser en réorganisant les élections et le nombre d’élus.

municipales.jpg

 

20/12/2013

listes des municipales : la course pour les incapables désirant une place au chaud.

 Les municipales commencent à ressembler à une foire dans laquelle on ne gagne pas un saucisson, une peluche ou une poupée gonflable mais le droit d’avoir son nom sur une liste de postulants.

 Dans les remises de prix annuelles, on commence par nominer puis ensuite il y a un vote et tout le monde de se demander comment se font les nominations. Dans les élections municipales, c’est exactement la même chose, il y a des nominations avant d’établir une liste. La seule différence c’est que l’établissement des listes ressemble  plus à une distribution de bons points  ou d’images qu’à l’élaboration d’une liste de personnes capables d’avoir des idées et de gérer une commune. Car il ne faut pas oublier qu’une commune se gère.

 Pour être nominé, il faut se faire voir et faire croire à sa valeur, bien souvent la seule valeur que beaucoup font miroiter à une tête de liste, c’est un apport conséquent de voix. Alors on peut voir actuellement les derniers préparatifs de certaines associations qui réclament des places dans les municipalités au nom de compétences qu’ils n’ont pas.

Des exemples ? A Toulouse, des personnes qui se bombardent Président de quartiers ou Président d’association, vont jusqu’à envoyer à Monsieur le Maire des idées aussi saugrenues que la réutilisation des boues du canal du Midi pour faire des murs anti bruits en des lieux inappropriés. A Montpellier, ce sont des représentants de minorités de quartiers qui veulent se faire entendre, alors on va frapper à la porte pour avoir des places au conseil municipal. Le meilleur du plus beau revenant sans conteste à une association occitane de Narbonne, forte d’une cinquantaine d’adhérents en tout et sur 2 départements, mais qui multiplie les articles dans les journaux locaux pour se rendre plus importants et qui réclame des places sur les listes de plusieurs grandes villes. Cette association qui se dit apolitique est en fait dirigée (si on peut appeler cela diriger) par 3 personnes dont un encarté EELV et un autre NPA, le troisième ne sachant pas s’il doit se faire photographier avec la droite ou la gauche. Qu’est-ce que ces gens si apolitiques peuvent amener à la ville de Narbonne, eux qui en 30 ans n’ont pas su avoir plus de 50 adhérents. Que vont-ils pouvoir amener à la tête de liste comme idées novatrices et comme électeurs ?

Lorsqu’on parle d’associations, il ne faut pas oublier certains partis dont l’impact électoral est faible, tel EELV, mais qui prennent beaucoup de places pour pas grand-chose. Il n’est qu’à aller voir les résultats de leur passage à Toulouse, des jardins publics avec des potagers, des rives de canal et de Garonne sans entretien, des herbes folles au nom de la biodiversité. Gageons qu’après avoir présenté une liste indépendante au premier tour, ils viendront quémander des places au deuxième tour.  

Alors? Est-ce pour cela que nos communes sont mal gérées? Il y a fort à parier, il y a trop d'incompétents dans les listes proposées.

18/11/2013

EELV : Un petit parti qui ruine la France!!

EELV : Un parti fort qui ruine la France !

 

Saint du jour :         Sainte Elizabeth de Thuringe

Contrepèteries :     Des mutations félines

                                   Plus elles mentent plus elles se souillent

                                   La pédicure me mouille les cors

                                   L’écolière distingue mal le Doubs du Gard                                      

 Dicton Français :    Mieux vaut arriver en retard qu’en corbillard        

 Dicton Juif :              En acquérant la renommée, on cesse bientôt de la mériter.      

 DIcton Africain :    L’espoir est le pilier du monde 

 Proverbe Chinois : Tout le monde aime la flatterie, chacun se méfie de la franchise                   

 Dicton du jour :

  

Tout pacte écologique devrait sous tendre un pacte antinataliste.

 

Michel Tarrier

  

Ce parti qui se dit écologiste doit avoir son congrès national le 30 Novembre 2013, sans doute pour décider ce que tout le monde sait déjà « ils resteront dans la majorité actuelle en ayant les deux pieds en dehors parce que les intérêts financiers de certains l’imposent ». Afin de préparer ce congrès dit national, un grand vote avait lieu auquel devaient participer tous les adhérents.

Et c’est là, qu’une fois de plus, on peut s’interroger sur ce parti « UNI » et se disant responsable à l’intérieur d’une majorité sans âme et disparate. Un parti (ou plutôt des partis regroupés mais sans unité) qui représente moins de 2% de l’électorat et qui revendique 10.000 adhérents qui ne doivent pas tous payer puisque EELV est sans cesse vivant aux crochets du PS (Parti Socialiste pour ceux qui ne connaissent pas) pour ne pas être en dépôt de bilan. Pour traduire leur unité, ce tout petit parti avait mis au vote, non pas 2 mais 7 motions. Sept motions pour moins de 10.000 personnes, c’est fantastique ? Non ? Mais encore mieux, moins de 5000 adhérents se seraient déplacés. Et c’est avec une grande fierté que le parti Europe Écologie Les Verts a pu annoncer que « the winner is » la motion des poids lourds de l’écologie, celle supportée par Duflot, Canfin, Pascal Durand ou Placé. Le bilan ? 38,29% des votants soit environ 1900 personnes, voilà qui est vraiment représentatif d’un « grand mouvement national ».

 

Ce parti qui se dit Vert et qui ne représente absolument pas l’écologie, tente de se raccrocher à ce qu’il peut afin que les quelques bénéficiaires de l’alliance PS/EELV puisse continuer à profiter de la manne. Un exemple ? Monsieur José Bové, son assistante Anne Lacouture ainsi que la Conseillère Régionale Françoise Vabre, viennent de se faire prendre en flagrant délit après que RTE (Réseau de Transition Énergétique) leur ai fait le gracieux cadeau de 35.000 euros en récompense de services rendus et contre tout ce qui avait été promis à ses électeurs. Il semble bien loin le Larzac pour ce Monsieur, comme elle semble bien éloignée l’écologie des cerveaux du bureau national de EELV.

 

 B996 réunion EELV en 2009.jpg

 

Une réunion EELV en 2009

 

 B995 réunion EELV 2010.jpg

 

Une réunion EELV en 2010

 

 B994 réunion EELV 2011.jpg

 

Une réunion EELV en 2011

 

 B993 réunion EELV 2014.jpg

 

Une réunion EELV en 2014

 

B998 têtes pensantes EELV.jpg 

 

Les conspirateurs EELV en conciliabule

  

Combien auront-ils d’élus avec moins de 2% d’électeurs Français ?