Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/02/2014

Bréves de comptoir : Las actualités de la semaine par un râleur.

EELV veut légaliser le cannabis : On comprend mieux maintenant les errements de ce parti et leurs absences dans les grandes décisions. Je fume et je t’enfume !!

Valérie Trierweiler (suite et fin) : L’Elysée a manqué d’élégance dit-elle, pourquoi, elle est tombée amoureuse d’une personne élégante ? Regardes bien Valérie, tu t’es certainement trompée, tombeur parce que Président, c’est tout.

Laurent Fabius : Au sujet de l’Ukraine, il a déclaré « des signes évidents de dégradations ». Bien vu Monsieur le Ministre, cela fait déjà plusieurs mois que cela couvait mais vous faites cette déclaration avec beaucoup de retard. Réveillez-vous, vous êtes Ministre. 

Manif pour tous : Oui mais pas pour les huissiers qui ont été interdits, pourquoi ? Parce qu’ils ne sont certainement pas comme tout le monde.

Orange piraté : 800.000 adresses piratées, mais ce n’est pas grave, seulement les adresses, mails et téléphone… !!! M’en fout je suis chez Bouygues.

M’baye Niang : la Ferrari de ce footballeur de 19 ans s’encastre dans un mur. Dis donc M’baye, qu’est-ce qu’il dit Montebourg, achètes Français, la 2CV est increvable. Mais déjà, apprends à conduire et à ne pas rouler bourré.

Loi sur la famille, GPA, PMA : Une fois de plus on peut constater que François Hollande a une vue de la famille très personnelle qui ne colle pas avec la vision des Français. Maries-toi mon pauvre et tu apprendras !

Vidéo exclusive du saut de Baumgartner : Qu’est-ce que c’est intéressant ! Je peux vous procurer le saut que j’ai fait depuis la deuxième marche de mon escalier ! Quelle aventure et ça n’a rien coûté.

Ayrault retourne dans son HLM après 40 ans : Tant mieux, qu’il y reste, c’est la seule place qui lui convient et emmènes-y Duflot pendant que tu y es !

Sondages : Hollande en-dessous des 20%. Allez, courage François, il y a encore 19% dont au moins 18 d’analphabètes. Tu es vraiment le Président normal que tu annonçais.

Mory Ducros : La reprise est validée, quel succès pour Montebourg, 2200 salariés repris sur plus de 5000 et en plus le repreneur est le principal actionnaire, c’est une véritable honte.

Bobigny un meurtrier libéré par faute d’encre : Bientôt les policiers devront acheter leur essence pendant que les dealers roulent en Ferrari. Merci à Valls et Taubira, il y a pourtant de l’encre pour imprimer les nombreuses lois jamais mises en place.

Karachi, Libye : Les juges veulent entendre Sarkozy comme témoin pour l’instant, on comprend mieux qu’il veuille se représenter en 2017. Mais les juges auront-ils le temps d’ici 3 ans avec les lenteurs de notre justice ?

Valls et la politesse : Il lance un «  je t’emmerde » à l’adresse du député Lellouche dans l’Assemblée. On comprend mieux que les Députés en soient aussi souvent absent, question de propreté et non de fainéantise !

Autoroute à Toulouse : Un ado de 17 ans flashé à 225 km/h en conduite accompagnée. Je ne vois pas où est la faute puisqu’il n’y avait personne avec lui dans la voiture. Mais où était la propriétaire de la BMW ?

Aude et Pyrénées-Orientales : Départements champions de la pauvreté. Et cela ne va pas s’arranger avec la chute prévu du tourisme suite à la constructions de nombreuses éoliennes qui n’apportent aucun emploi et coûtent très chers.

Municipales : La droite en tête d’après les sondages devant la gauche et l’extrême-droite. Mais où est passé EELV, ils ne figurent nulle part ! Mais c’est vrai, ils n’ont pas besoin d’électorat ces suceurs de roues sans idée.

SNCF et Pôle Emploi : La SNCF veut chasser les voleurs de cuivre avec des drones. Vous verrez, bientôt Pôle-Emploi fera la chasse aux chômeurs avec les mêmes ustensiles.

Google : Il écoperait d’une amende de un milliard d’euros, avec les 400 millions de Tapie, ce qu’il y a à récolter chez les cumulards et chez Cahuzac, on est bien proche des 50 milliards d’économies voulus par notre célibataire endurci.

Signes d’optimisme de l’économie Française : Il paraît que l’économie va mieux parce que nous achetons plus mais aussi plus cher, mais est-ce que nous achetons Français ? Là est la question. Et puis, il faut bien qu’on vive.

Les 10 idées du MEDEF : Ils veulent créer un million d’emplois, mais ou ça, en France ou en Chine ? Et ces idées, combien rapporteront-elles au patronat ?

 

Et toujours quelques morts par ci par là mais rien d’important, quelques centaines tout au plus. Dormez tranquilles !

    

21/01/2014

Gouvernement : Qui veut gagner des milliards?

euro02.jpg

Bientôt le Ministère des Finances pourra être donné à Jean-Pierre Foucault.

Aujourd’hui s’ouvre les négociations pour le pacte de responsabilité voulu par Hollande. Déjà ce matin, dans une émission télévisée, Monsieur Gattaz patron des patrons, se plaignaient que 30 milliards n’étaient pas suffisants mais que c’étaient 100 milliards qu’il fallait pour mettre les Entreprises à niveau des Sociétés Allemandes. C’est sans aucun doute vrai mais cela augure déjà très mal les négociations et l’avenir car c’est une préparation à l’annonce de l’impossibilité pour les patrons de mettre en place de nouveaux emplois, ils sauront toujours dire qu’il leur manquait encore quelque chose.

Mais le plus grave dans tout cela, c’est qu’on engage des négociations sans savoir comment on va financer et une fois de plus on met la charrue avant les bœufs, histoire de faire des promesses et encore des promesses.

Parmi ces promesses, pas de nouveaux impôts (cela ne veut pas dire pas d’augmentation), alors ou va-t-on les chercher ces 30 milliards (minimum) ? Cette histoire de supprimer des régions et de réorganiser la vie territoriale ne tient absolument pas la route. On voit déjà les sénateurs refuser le non cumul pour donner l’exemple, les régions commencent à monter au créneau pour ne pas subir de modifications, Hollande lui-même assure que les départements ne seront pas touchés, personne ne veut qu’on touche à ses privilèges parmi les politiques. Alors ces 30 milliards, va-t-on faire comme pour Sarkozy et sa campagne électorale, va-t-on faire comme pour le Canal du Midi, va-t-on chercher des mécènes pour combler ce trou de 30 milliards ? Cela risque de poser un problème puisque les mécènes sont en général de grosses sociétés et on voit mal ces entreprises donner pour combler le trou du cadeau qu’on leur a fait.

Dans tout ce qu’a dit Hollande lors de sa conférence de presse, j’aimerais qu’on m’explique ce que vont apporter ces 13 métropoles qui ressemblent comme une goutte d’eau à une nouvelle couche de notre mille-feuilles administratifs alors que dans le même discours, il a promis de simplifier le même mille-feuilles.

La Révolution Française puis Napoléon ont créé une France administrative à trois étages : les communes, le département, l’État. Depuis, évolution après évolution, on nous a rajouté les régions, puis les communautés de communes, communautés d’agglomérations. Plus personne n’est capable de dire à quoi servent les uns et les autres surtout qu’en général on retrouve dans toutes ces assemblées qu’on rajoute, le mêmes têtes, les mêmes femmes ou hommes. Vérifiez dans votre commune et vous verrez que beaucoup de maires et de conseillers municipaux se battent pour avoir une place de vice-président dans une communauté quelconque pour avoir un cumul de salaire. Evidemment, à chaque étage de la pyramide correspond la création de nouveaux services pour placer les copains ayant la carte du parti, services déjà existants dans un autre étage de la fusée étatique.

euro01.jpg

 Alors, supprimer 5 ou 7 régions permettra-il de trouver 30 milliards ? NON !!!! Hollande a déjà tout faux !  Qu’il commence par trouver 30 milliards et on pourra commencer à le croire ! L’argent, c’est le nerf de la guerre mais c’est aussi ce qui crédibilise les promesses.

 

 

 

19/01/2014

Les sénateurs: des vieux débris inutiles mais hors de prix!

Peut-être avez-vous lu la nouvelle, les sénateurs ont rejeté toute idée et toute loi anti cumul les concernant, oui à cette loi pour les députés mais certainement pas pour eux, les sénateurs !

Alors pour chercher à comprendre, rien ne valent les chiffres de ce que nous coûtent ces gens qui vont dormir dans un hémicycle surchauffé :

Salaire                                         5.514,68

Indemnités                                 7.100,00

Indemnités non imposables    6.240,18

Rémunération 3 assistants      7.548,00

T O T A L par sénateur            26.402,86 euros

Bien entendu sans compter les nombreux avantages  et dépenses supplémentaires tels les locations d’appartements de luxe dans le quartier le plus cher de Paris.

Mais le Sénat, ce n’est pas seulement des salaires mirobolants de nos sénateurs lesquels ne sont même pas élus au suffrage universel, c’est aussi un budget de 346,17 millions d’euros dont 38% pour les salaires de 1140 fonctionnaires et 48 contractuels. Alors si vous faites la moyenne, cela représente une moyenne mensuelle de salaire de 9.227,32 euros par fonctionnaire, toujours bien entendu, sans compter les primes, telle la prime individuelle de chauffage (eh oui vous avez bien lu) indexée sur le cours du pétrole soit un total de 3,4 millions d’euros par an uniquement sur cette prime.

On comprend mieux en lisant ces chiffres qu’ils refusent toute loi leur supprimant les innombrables avantages qu’ils peuvent avoir.

Des cumulards il n’y a que ça au Sénat mais la palme revient indéniablement au sénateur PS de l’Oise Yves Rome. Ce Monsieur cumule outre la place de sénateur, 7 fonctions au sein de cette Assemblée, Président du Conseil général de l’Oise, adjoint au Maire de sa commune, Président de la communauté de communes rurales du Beauvaisis, Président du syndicat mixte de l’aéroport de Beauvais, Président de syndicats ou d’établissements publics, en tout 17 fonctions pour lui seul, fonctions à chaque fois rémunérées bien entendu.

Et ce n’est malheureusement qu’un exemple de cumulard mais ils font tous la même chose.

On comprend mieux pourquoi cette course effrénée  pour obtenir une place de sénatrice ou sénateur, au chaud pour 6 ans avec la certitude d’avoir un bon complément de retraite à ne rien faire. On comprend que les maisons de retraite soient aussi chères.

A quand la fin de cette Assemblée inutile et chère ?

16/01/2014

Pacte de responsabilité : pourquoi ça ne peut pas fonctionner!

Mardi, François Hollande est revenu à la charge avec son pacte de responsabilité et la suppression des cotisations familiales acquittées par les seules entreprises.

Si cette mesure semble être une bonne chose pour les entreprises au bord de l’asphyxie, est-elle crédible aussi bien dans le fond que dans la forme ? Supprimer d’un côté sans savoir comment on va pallier ce manque à gagner semble une gageure dont on commence à avoir l’habitude. Rien n’a été dit sur le financement à part qu’on va faire des économies. Oui, des économies, mais lesquelles ?  D’autre part, aucune contrepartie n’est demandée au patronat qui, en réponse à François Hollande, trouve que ce n’est pas encore assez. Le MEDEF réclame une baisse de fiscalité et de prélèvements de 100 milliards d’euros.

Regardez ce qu’il s’est passé précédemment avec la taxe professionnelle, on l’a supprimée tout simplement sans aucun remplacement prévu et sans contrepartie demandée au patronat, et quel a été le résultat ? Du côté emploi et patronat, aucune embauche supplémentaire, bien au contraire, la valse des licenciements a continué de plus en plus belle et nous pouvons voir le résultat sur les chiffres du chômage. Cette taxe n’ayant pas été remplacée, les collectivités dont les communes, principales bénéficiaires de la taxe professionnelle, se sont retrouvées sans cette ressource fiscale qui représentait 50% de leur budget et il leur a fallu chercher ailleurs. Alors, 2 possibilités s’offraient, demander aux contribuables de mettre la main à la poche ou se tourner vers les industries qui pouvaient leur faire des propositions et l’on a pu voir ce qu’il se passe avec l’industrie du vent et les éoliennes ainsi que l’attaque forcenée des industries de l’énergie avec la gaz de schiste. Finalement cette suppression de la taxe professionnelle se sera soldée par un fiasco complet aussi bien sur le plan de l’emploi qu’économique, moins d’emplois, plus d’impôts pour les particuliers et les gagnants ont été les grandes industries de l’énergie.

Alors, cette fois-ci, avec ce pacte de responsabilité, on recommence exactement la même chose qu’avec la taxe professionnelle, on donne des avantages au patronat mais qui paiera la note à l’arrivée ? VOUS !!! Les économies que devront faire les collectivités, si elles ne peuvent être réalisées, seront encore une fois payées par le contribuable d’une façon ou d’une autre.

And the winners are, et les gagnants sont : les grands patrons qui se donnent de grosses gratifications ainsi que les grandes industries.

10/01/2014

Entreprises Publiques : Quelle utilité pour ce qu'elles coûtent?

 Je parle  très souvent des Voies Navigables de France, Entreprise Publique, mais lorsqu’on regarde bien autour de nous, c’est une multiplication d’Entreprises Publiques qui se chevauchent et se superposent.

RAPPEL : Une entreprise publique, ou une entreprise d`État, est une entreprise « sur laquelle l’État ou d’autres collectivités territoriales peuvent exercer directement ou indirectement une influence dominante du fait de la propriété, de la participation financière ou des règles qui la régissent », selon la définition de l’Union européenne.

Alors qu’on cherche à faire des économies, peut-être faudrait-il se poser la question sur la rentabilité de tout ce fatras d’Entreprises Publiques dont beaucoup font double emploi voire triple emploi et qui se font remarquer plus par leur immobilisme et leur inutilité que par leur compétence. Pour n’en citer que 2, Pôle-Emploi et les VNF, mais les autres ne sont guère plus performantes.

En France, et parce qu’on ne sait pas faire simple, on trouve 4 grandes catégories d’Entreprises Publiques :

 

  • Les EPIC Entreprises Publiques à caractère Industriel et Commercial

  • Les Sociétés Nationales

  • Les EPA Entreprises Publiques à Caractère Administratif

  • Les SEM ou Société d’Économie Mixte

Les EPIC, il en existe une quarantaine dont certaines possèdent des Directions Régionales et d’autres telles les ports autonomes ou les Offices de HLM composées de multiples  entités.

Les EPA soumis au droit public contrairement aux EPIC soumis au droit privé. Il en existe au minimum une centaine, toutes dépendantes de la tutelle d’un Ministère. Certaines sont connues telle l’inénarrable Pôle-Emploi totalement inutile, des écoles supérieures, des offices de santé mais d’autres dont on peut se poser la question de l’utilité telles « le centre d’études et de recherche sur les qualifications », « la cité nationale de l’histoire de l’immigration » ou encore le « conseil nationale des activités privées de sécurité », vous pouvez vérifier, elles existent. Certaines de ces institutions ressemblent à s’y méprendre à des Comités Théodule.

Les Sociétés Nationales de droit privé mais appartenant à l’État.

Les SEM, au départ créées pour garantir l’intérêt général aux collectivités tout en étant de droit privé, elles ont pullulé, ce qui se comprend aisément, puisque cela permet à de nombreux élus de se faire des revenus complémentaires substantiels et placer leurs copains sur le dos des contribuables.

Ces Entreprises ne sont soumise à aucune obligation de résultats et puisent allègrement dans des budgets dont on ne connaît ni les tenants, ni les aboutissants.

Alors comment s’étonner l’absence de résultats notoire d’une Entreprise comme Pôle-Emploi, les longueurs administratives dues aux redondances entre Entreprises Publiques et à l’absence totale de règles strictes. Mais il faut admettre que la palme revient aux Voies Navigables de France qui, non contentes de ne pas faire le travail qui leur incombe en le faisant faire par les collectivités locales, se permettent maintenant de faire la mendicité sur la voie publique.

On veut faire des économies ? Demandons aux Entreprises Publiques d’être rentables contrairement à l’état actuel, imposons leur des obligations de résultats comme c’est le cas dans le privé et surtout supprimons les doublons et les lenteurs administratives entre les différentes entreprises.