Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/06/2014

La publicité actuelle: à quoi sert-elle exactement?

 

Définition de la publicité : Activité dont le but est d’inciter les consommateurs à consommer les produits ou les services d’une entreprise. Forme de communication dont le but est d’attirer l’attention d’un public cible afin de l’inciter à acheter.

 

 A partir de ces définitions, que penser des publicités que nous pouvons voir actuellement sur nos chaînes de télévision. Nous ne parlerons pas des kilos de papiers totalement inutiles déversés dans nos boîtes à lettres.

C’est en regardant une publicité qu’on nous rabâche depuis quelques temps que cette envie d’écrire un billet m’est venue. Une publicité d’une grande marque automobile Française, celle aux chevrons, vous montre un gars hirsute sensé se réveiller après un sommeil de 4 ans. Il se rase et immédiatement et sans un regard ni un bonjour pour sa famille, il s’installe devant sa télévision pour regarder un match de football, allant jusqu’à prendre une position très sportive, le cul en arrière au premier but marqué. Et cette publicité, c’est pour vendre un véhicule automobile qu’on ne vous montre quasiment pas, dont vous n’avez aucun détail et dont aucun prix ne vous est communiqué. Combien la marque en question peut payer une telle « non publicité » et quelle est la part publicité de cette marque sur le prix de vente ?

Mais les autres marques d’automobiles ne sont pas mieux et jamais on ne vous parle de moteur, de roues ou autres organes sensées faire avancer votre véhicule. Non, ce sont des suites d’images sans aucun rapport avec une automobile.

 Prenez la marque Française au losange. C’est très amusant d’écrire « Française » en parlant de cette marque et surtout après avoir regardé la publicité. Un gars va vous disséquer les avantages en parlant un charabia franco-portugais sans queue ni tête sous prétexte de coupe du monde de football. Et pour conclure cette publicité, on vous indique l’appartenance du groupe à la France en parlant de « French Touch » (actuellement French Taouch ce qui est encore plus Français) et en faisant apparaître une conclusion bien Française « Drive the change ».

Je ne regarde pourtant pas beaucoup la télévision et pourtant, dans le peu de temps pendant lequel je la suis, j’ai pu dénombrer un minimum de 11 publicités différentes pour des marques automobiles dans la même journée, et il s’agit toujours de suites d’images débiles lorsqu’il ne s’agit pas d’un mannequin connu qui prend la parole pour dire que la marque est allemande.

J’aimerais connaître le pourcentage de gens qui achètent leur voiture après avoir vu une publicité à la télé, ce n’est même pas incitatif à se déplacer pour aller voir sur place de peur de tomber sur un vendeur hirsute ou parlant un charabia incompréhensible lusitano-anglo-volapuk.

Heureusement, la publicité rapporte au moins à ceux qui génèrent ces navets, à défaut d’aider à vendre ou pour le consommateur, à aider au choix.

 

15/04/2014

Ségolène, arrêtons le massacre et écoutes les Français!

 

Communiqué de presse du collectif Pulse et de la Fédération Environnement Durable

Eolien Offshore : le naufrage

Après un premier appel d’offre d’aérogénérateurs les " pieds dans l’eau " baptisées trompeusement « éoliennes offshore » et qui  entraine déjà le saccage programmé de quatre des plus beaux sites de notre pays, Etretat, Arromanches, la Baie de Saint Brieuc, la Baule, livrés à des consortiums industriels, c’est au tour de la Baie de Somme -le Tréport et de l’Ile d’Yeu - Noirmoutier d’être ciblés  par le deuxième appel d’offre.

Ces 6 nouveaux projets pharaoniques, couvrant chacun l’équivalent de la surface d’une ville comme Paris et jonchés d’aérogénérateurs de plus de 200 m de haut selon les sites, remettent en cause la préservation du littoral de la Manche et de l’Atlantique. Ils sont en contradiction avec les politiques de l’environnement, de la préservation de la nature et du sauvetage de la biodiversité, mises en place depuis des décennies.

Alors que l’économie de la France est dans une phase critique et qu’une gestion fine est prioritaire, des dizaines de nouveaux milliards d’Euros vont être engloutis pour fabriquer avec peine moins de 2 % d'une électricité intermittente de mauvaise qualité, inappropriée à la demande de l'utilisateur et cinq fois plus chère que le prix du marché de cette énergie. D'une part, l’argent nécessaire sera pris sur la facture d'électricité des français et il va être "englouti" en mer en entrainant une hausse vertigineuse du tarif de l'électricité des consommateurs alors que 9 millions d’entre eux sont déjà en situation énergétique précaire et doivent être socialement assistés.

D'autre part, le coût complet de mise en place des moyens complémentaires liés (réseau THT, aménagement d'infrastructure portuaire, subvention à la création d'usines de fabrication d'aérogénérateurs, subvention à divers officines, …centrale thermique de production d'électricité pour compenser l'intermittence des Énergies Renouvelables) est loin d'être identifié : plus d'une centaine de milliards à l'horizon 2050 que devra supporter le contribuable français.

Il s'agit selon le collectif « Pulse » et la fédération Environnement Durable d’un non sens économique, d'un massacre écologique, d'un saccage des paysages, d'une atteinte au patrimoine et indirectement d’une destruction globale massive d'activités et d’emplois par atteinte de la compétitive des entreprises de notre pays. C'est l'appauvrissement de la France pour les intérêts de capitalistes privés

Tous les investissements majeurs effectués depuis des décennies, fruits d’une saine gestion pour préserver le littoral, soutenir ses filières : le Tourisme, la Plaisance et la Pêche seront ainsi perdus.
Pourtant, c’est bien cette préservation du littoral, jusqu’à ce jour l’atout majeur de la France,  qui va être bafouée.


Contact Presse:
PULSE:
Catherine Boutin

16/03/2014

Où va le Canal du Midi? Droit dans le mur!

 canalmiidi01.jpg

 

Peut-être avez-vous lu la suite du feuilleton du chancre coloré et le Canal du Midi, tiré du film « La Belle et la Bête » ?! Après les épisodes, naissance du chancre (ou mensonge des Voies Navigables de France), mort des platanes (ou comment demander un PlataneThon), abattage des platanes à grandes échelle (ou l’épisode Mécénat), voici maintenant l’épisode « Je vaccine mais je ne sais pas ce que cela fera mais peut-être cela peut-il faire quelque chose, prions pour que cela réussisse, croyez-vous que cela fera quelque chose ? Mais bon sang mais c’est bien sûr cela fera deux ans de plus ».

Encore un épisode ou l’on peut constater, une fois de plus l’incompétence chronique des VNF et la rapidité d’intervention d’un État complètement à la ramasse.

Que connaît-on de la Société CETEV et de ses compétences ? Quelles sont ses références en matière de recherches en techniques environnementales ? Comment en 3 ans ont-ils pu faire la recherche et la mise au point ? Quels vont être les opérations et quels seront les résultats escomptés ? Nous n’avons encore pas pu avoir la moindre information et une fois de plus nous ne pouvons que constater la bêtise des médias qui se contentent de répéter ce que l’on veut bien leur dire. J’ai déjà tiré à boulets rouges contre les VNF et Monsieur Vigouroux, inventeur du Platanor, mais il faudra m’expliquer comment une société de 5 personnes, peut en 3 ans, arriver à des résultats extraordinaires (mais jamais démontrés) alors que des équipes de chercheurs de l’INRA n’ont rien pu découvrir. Il y a un menteur dans tout cela, alors est-ce l’équipe VNF, INRA, Vigouroux ou est-ce  l’équipe CETEV, Yves Bastié, Maugard, Courteau ? Il y aura de toutes les  façons un perdant.

On nous a annoncé il y a peu de temps l’arrêt des abattages de platanes (voir déclaration de Monsieur Papinutti Directeur Général des Voies Navigables de France), sans doute pour faire plaisir à certains en ces périodes électorales. Malgré cette annonce, les abattages continuent sans que les élus ne trouvent à redire. Maintenant et concernant la vaccination des platanes, après une annonce que la vaccination n’aurait pas lieu (voir les journaux locaux), sans aucune explication concernant une éventuelle autorisation Ministérielle, des vaccinations vont être effectuées mais sans que personne ne puisse savoir où, quand, comment, c’est-à-dire sans qu’il puisse y avoir un contrôle de la part de ceux qui voudraient voir vivre le Canal du Midi. Une fois de plus, le canal passe au second plan au profit d’une expérimentation in-situ faite par une société existant depuis 8 ans mais n’ayant jamais fait de bénéfices et sans aucune référence.

Dans 2 ans, on nous trouvera une excuse en cas d’un nouveau raté sur ce monument, mais cela fera 2 nouvelles années de perdues et donc 2 années de moins à vivre pour le Canal du Midi. Espérons que élus prendront leurs responsabilités et démissionneront.

Alors ? Le Canal du Midi, sauvé comme l’annoncent les médias ? Ou en respiration artificielle pour cause de raté supplémentaire ? On n’est plus à un raté de plus ou de moins et ça fait très longtemps qu’on le dir sans avoir d’échos de la part des politiques ou des médias.

 canalmidi02.jpg

 

21/01/2014

Gouvernement : Qui veut gagner des milliards?

euro02.jpg

Bientôt le Ministère des Finances pourra être donné à Jean-Pierre Foucault.

Aujourd’hui s’ouvre les négociations pour le pacte de responsabilité voulu par Hollande. Déjà ce matin, dans une émission télévisée, Monsieur Gattaz patron des patrons, se plaignaient que 30 milliards n’étaient pas suffisants mais que c’étaient 100 milliards qu’il fallait pour mettre les Entreprises à niveau des Sociétés Allemandes. C’est sans aucun doute vrai mais cela augure déjà très mal les négociations et l’avenir car c’est une préparation à l’annonce de l’impossibilité pour les patrons de mettre en place de nouveaux emplois, ils sauront toujours dire qu’il leur manquait encore quelque chose.

Mais le plus grave dans tout cela, c’est qu’on engage des négociations sans savoir comment on va financer et une fois de plus on met la charrue avant les bœufs, histoire de faire des promesses et encore des promesses.

Parmi ces promesses, pas de nouveaux impôts (cela ne veut pas dire pas d’augmentation), alors ou va-t-on les chercher ces 30 milliards (minimum) ? Cette histoire de supprimer des régions et de réorganiser la vie territoriale ne tient absolument pas la route. On voit déjà les sénateurs refuser le non cumul pour donner l’exemple, les régions commencent à monter au créneau pour ne pas subir de modifications, Hollande lui-même assure que les départements ne seront pas touchés, personne ne veut qu’on touche à ses privilèges parmi les politiques. Alors ces 30 milliards, va-t-on faire comme pour Sarkozy et sa campagne électorale, va-t-on faire comme pour le Canal du Midi, va-t-on chercher des mécènes pour combler ce trou de 30 milliards ? Cela risque de poser un problème puisque les mécènes sont en général de grosses sociétés et on voit mal ces entreprises donner pour combler le trou du cadeau qu’on leur a fait.

Dans tout ce qu’a dit Hollande lors de sa conférence de presse, j’aimerais qu’on m’explique ce que vont apporter ces 13 métropoles qui ressemblent comme une goutte d’eau à une nouvelle couche de notre mille-feuilles administratifs alors que dans le même discours, il a promis de simplifier le même mille-feuilles.

La Révolution Française puis Napoléon ont créé une France administrative à trois étages : les communes, le département, l’État. Depuis, évolution après évolution, on nous a rajouté les régions, puis les communautés de communes, communautés d’agglomérations. Plus personne n’est capable de dire à quoi servent les uns et les autres surtout qu’en général on retrouve dans toutes ces assemblées qu’on rajoute, le mêmes têtes, les mêmes femmes ou hommes. Vérifiez dans votre commune et vous verrez que beaucoup de maires et de conseillers municipaux se battent pour avoir une place de vice-président dans une communauté quelconque pour avoir un cumul de salaire. Evidemment, à chaque étage de la pyramide correspond la création de nouveaux services pour placer les copains ayant la carte du parti, services déjà existants dans un autre étage de la fusée étatique.

euro01.jpg

 Alors, supprimer 5 ou 7 régions permettra-il de trouver 30 milliards ? NON !!!! Hollande a déjà tout faux !  Qu’il commence par trouver 30 milliards et on pourra commencer à le croire ! L’argent, c’est le nerf de la guerre mais c’est aussi ce qui crédibilise les promesses.

 

 

 

08/01/2014

Énergies renouvelables : Un pavé dans la mare glauque des écologistes Verts!

Devant les mensonges et/ou omissions de EELV et de l’écologie politique en général, conduisant à des surfacturations énergétiques et à une catastrophe écologique et financière liée à la politique dite d’énergies renouvelables, les voix commencent à s’élever afin de dénoncer ces mensonges répétés et permanents.

La lettre qui suit est un peu longue mais tellement circonstanciée qu’elle mérite d’être lue dans son intégralité.

 

 

Courrier de M. ABRAS au Canard Enchainé.

 

 

 Mon cher Canard,


Bien qu'étant un très ancien lecteur (depuis 40 ans), c'est la première fois que je prends la plume (pardon .... le clavier !) pour t'écrire.

 En effet, je t'ai été très fidèle pendant une vingtaine d'années. J'ai même une collection de tes exemplaires reliés en 8 volumes bisannuels magnifiques.  Mais lorsque je me suis aperçu que tu me trompais, ma fidélité s'est un peu émoussée et j'ai cessé de te lire toutes les semaines...

Qui suis-je ?  Un retraité, Ingénieur de formation, qui a traîné ses guêtres pendant 25 ans dans les centrales nucléaires Françaises. J'ai été successivement Ingénieur, Chef de Service, Directeur Adjoint de Centrale, Directeur de centre de formation nucléaire, Inspecteur de Sûreté Nucléaire...

Sache que je ne tire aucune gloire de ces fonctions... mais si j'éprouve le besoin de les énumérer, c'est pour te dire que je connais plutôt bien mon Nucléaire !... Le fait d'avoir traîné pendant des années mes souliers et mes combinaisons parmi les tuyaux, les pompes et les réservoirs, d'avoir côtoyé quotidiennement les travailleurs de cette industrie, me donne, en tous cas je le crois,  une certaine légitimité pour parler du sujet.

Sûrement plus que certains "scientifiques notoires", tels Monique SENE, dont je connais les travaux systématiquement à charge contre le Nucléaire depuis 25 ans, et qui travaillent principalement au fond de leur bureau, échafaudant des hypothèses et des conclusions pas toujours prouvées...mais toujours empreintes d'une certaine mauvaise foi.

Ce préambule étant fait, tu dois comprendre pourquoi je me suis senti trompé par toi, de par tes positions systématiquement anti nucléaires où j'ai senti beaucoup plus d'idéologie que de rationalité ! Or, tu m'avais habitué  à l'objectivité et à la rationalité.

Je vais m'appuyer sur ton article de ce jour qui traite des déchets nucléaires, non pas en énumérant des hypothèses ou des suppositions comme d'autres le font, mais en m'appuyant sur des faits réels et avérés. Les chiffres que je cite sont des chiffres  tirés des rapports EDF, AREVA, de la CRE (Commission de Régulation de l'Energie) et de la Cour des Comptes. Il ne me reste qu'à faire quelques multiplications et divisions simples qu'Alzheimer ne m'empêche pas encore de faire...

Dernière précision :  je ne suis guidé par AUCUN intérêt  personnel ... Seul l'intérêt que j'ai pour la vérité me guide !


COUTS DU NUCLEAIRE 

Dans son rapport 2012, la Cour des Comptes avait chiffré à 258 Milliards le coût total du Nucléaire( hors déchets et démantèlement )  depuis l'origine jusqu'en 2010...Hors, jusqu'en 2010, le Nucléaire  avait produit en France environ 14 000 Milliards de KWH.....Ce qui met le KWH  à  :  258/ 14000 =  0,0185 Euros /KWH  (  18,5 Euros par MWH )

Même en doublant ce chiffre (258 Milliards pour les déchets et le démantèlement ce qui est considérable) on arrive à  37 Euros par MWH ! Ce qui est loin des 75 ou 90 Euros que je lis dans ton article de ce jour !

Il est question de 1 Milliards de travaux préconisés par l'ASN  pour prolonger Fessenheim de 10 ans...En 10 ans les deux tranches de Fessenheim produiront 100 Milliards de KWH....Ce qui majorera le KWH de 1/100= 0,01 Euro  (10 Euros par MWH .... Est-ce rédhibitoire quand on le compare au coût des énergies renouvelables que je donne plus bas ?..). S'agissant de Fessenheim a-t-on chiffré l'investissement en réseau nécessaire pour garantir  la sécurité électrique de l'Alsace lorsque cette centrale sera arrêtée?... Si elle s'arrête !

Quant à l'EPR, la tête de série (toujours plus chère parce qu'elle essuie les plâtres) de Flamanville, il devrait couter  8 Milliards....somme considérable, certes !  Oui, mais elle devrait produire 600 Milliards de KWH au cours de sa vie...ce qui met l'investissement à 8 / 600 = 0,0133 Euros par KWH  ( 13, 3 Euros par MWH )....même en triplant ce coût ( +16 Milliards) pour l'exploitation, la maintenance, les déchets et le démantèlement  on arrive à 40 Euros par MWH...loin des 90 Euros que je lis dans ton article !

D'ailleurs ces coûts sont cohérents avec le prix de vente des KWH nucléaires à " prix coûtant" que pratique Mr PROGLIO, vis à vis des producteurs privés  et que lui impose la loi NOME :  il vend à 42 Euros par MWH !  ... et ce chiffre est contesté par ses clients, qui le trouvent trop élevé. Crois-tu que Mr PROGLIO est homme à vendre à perte ?


COUTS DU RENOUVELABLE

Je lis dans ton article que l'éolien coûterait  un peu plus de de 90 Euros par MWH .... Si on se réfère aux installations  existantes, (j'ai vérifié celles qui se trouvent dans ma région) les coûts sont proches de 180 Euros par MWH pour l'éolien terrestre et 250 Euros pour l'éolien marin ou le solaire (Pour information le charbon est à peu près à 120 Euros / MWH) .  A noter que ces coûts ne comprennent ni la maintenance ni la déconstruction (élevé pour les panneaux solaires qui contiennent des métaux rares très toxiques).

Je passe sur les investissements en réseau supplémentaires qu'il est  nécessaire d'effectuer  pour préserver l'intégrité de l'alimentation électrique.  En effet, s'agissant d'énergies intermittentes, susceptibles de varier très brutalement sur un aléa climatique soudain, elles peuvent mettre en péril la stabilité du réseau électrique...

Et puis, mon cher Canard, est ce que tu t'éclaires ou tu ne te chauffes que lorsqu'il y a du soleil ou du vent...?

Pourquoi les "grands médias", à part Le Monde partiellement, ne nous informent-ils pas de l'arrêt du soutien des Gouvernements Espagnol  et Anglais à l'énergie éolienne, jugeant que c'est un gouffre financier ? 

Pourquoi, Canard, tu ne nous dis pas que 14 000 éoliennes sont en train de rouiller aux USA ?

Pourquoi, tu ne nous dis pas que l'Allemagne, souvent citée en exemple vient de stopper son soutien financier à l'éolien, jugeant que c'était un gouffre financier ?  Il faut dire que la "transition énergétique" de l'Allemagne vient d'être évaluée à 1000 Milliards ! Pourquoi tu ne nous ne dis pas qu'elle brûle massivement du charbon (lignite) pour remplacer les 8 réacteurs nucléaires qu'elle a arrêté (elle n'arrive pas à arrêter ceux qui restent)....  qu'un Allemand rejette trois fois plus de CO2 qu'un Français  et paye son électricité 2 fois plus cher ? 

Les Français ont, sur leur facture  d'électricité, une rubrique CSPE  (Contribution au Service Public d'Electricité) qui représentait en 2012 , environ 10 % du total...Cette CSPE  comporte pour 60 % le surcoût lié  aux énergies renouvelables ....

Selon la CRE ce surcoût va passer de 2,8 Milliards en 2013 à 3,5 Milliards en 2014 ce qui devrait générer une augmentation de la facture de 2 %  (hors prix du KWH qui augmentera de son coté) . 3,5 Milliards cela représente 5 % du CA d'EDF !...Si le solaire et l'éolien n'existaient pas la facture serait réduite d'autant !

Est-ce opportun d'imposer ce surcoût aux Français en période de crise?  Au moment où on nous rebat les oreilles avec la compétitivité des entreprises, faut-il alourdir inutilement leur facture d'électricité ?

D'autant plus que le développement de ces énergies donne du travail aux étrangers (Chinois en particulier) et les investisseurs, qui ont flairé le bon filon, sont aussi, pour la plupart étrangers !  Il parait  (à vérifier) que même la mafia italienne  a investi dans le domaine, en Allemagne, pour blanchir de l'argent sale!

Je crois avoir apporté suffisamment d'éléments, qui montrent que la politique énergétique choisie par le Gouvernement, à travers la "transition énergétique",  pour faire plaisir aux "arrivistes" Verts  nous conduit à une catastrophe économique....


SURETE  NUCLEAIRE

Je te connais Canard...tu ne vas pas manquer de m'objecter que quels que soient les arguments économiques, la Sécurité n'a pas de prix...et tu auras raison ! Mais il faut pousser un peu plus loin l'analyse...

En tous domaines, le risque pris se mesure en multipliant les conséquences potentielles d'un accident par sa probabilité d’occurrence.

Pour ce qui concerne les conséquences d'un accident nous les connaissons à travers Tchernobyl et Fukushima ou tout au moins nous en avons une idée !  Je rappelle, tout de même qu'à Hiroshima et Nagasaki, la vie  est aujourd'hui, 70 ans après, tout à fait normale.

Quant à la probabilité il est nécessaire de la réduire au maximum  par la qualité de la construction, de l'exploitation, de la maintenance et...du contrôle.

Pour avoir exercé les fonctions d' Inspecteur en Sûreté Nucléaire, je crois pouvoir affirmer que notre ASN est la meilleure au monde, de par son indépendance, sa compétence, sa rigueur et sa neutralité....Ce n'était pas le cas au Japon...et encore moins à Tchernobyl, où elle était inexistante.

Dans ton journal, cher Canard, tu fais référence à St Laurent des Eaux où une partie du cœur a fondu....Oui c'est vrai ...mais quelles conséquences pour l'environnement ?  A ma connaissance, quasiment aucune...et c'est cela qui est important !

Là où tu dis la vérité, c'est lorsque tu dis nos réacteurs graphite gaz  présentaient le même défaut que Tchernobyl  : l'absence d'enceinte de confinement ....Mais ce qui est rassurant c'est que la France, a immédiatement pris la décision d'arrêter ses réacteurs graphite gaz après Tchernobyl :  Bugey 1, Chinon 2 et 3, St Laurent 1 et 2...Et dans les deux ans, ils étaient tous à l'arrêt ....A noter que cette technologie avait été voulue par De Gaulle pour ne pas copier les Américains ...et leurs réacteurs à eau légère !

Tu nous parles aussi, à juste titre, des fusions du cœur à TMI et à Fukushima....Encore exact, mais il ne faut pas faire d'amalgame...Fukushima est un réacteur a EAU BOUILLANTE avec une enceinte de confinement légère qui n'a pas résisté aux explosions d'Hydrogène   pourtant quelques temps auparavant  Areva leur avait proposé des recombineurs d'Hydrogène que TEPCO a refusés, les jugeant trop chers .. Tous nos réacteurs Français en sont pourvus).

Quant à TMI, l'accident confirme, en grandeur réelle, que le cœur d'un réacteur à EAU PRESSURISEE peut fondre presque entièrement  SANS conséquence pour l'environnement !  Pourquoi ? Parce que l'enceinte de confinement a tenu...Au passage je t'informe que les enceintes de l'EPR sont encore plus résistantes que celles de TMI. Ce type de réacteur est le plus répandu au monde, et en France nous n'avons que ceux-là ! 

Sachant qu'une probabilité n'est jamais nulle, le fait que JAMAIS il n'y a eu d'accident AVEC des rejets radioactifs sur un réacteur a EAU PRESSURISEE du type de ceux que nous avons en France, et qui est le plus répandu au monde, est plutôt rassurant  pour notre pays !


CONCLUSION:

Mon cher Canard,  j'ignore si je t'ai convaincu, mais j'espère au moins, t'avoir fait réfléchir.... Je te demande simplement lorsque tu t'empares d'un sujet, d'essayer de le traiter à charge ET à décharge .... Comme tu m'y avais habitué ! 

Je ne peux pas terminer sans te faire deux remarques :

-  le "lobby  Nucléaire" si cher aux Verts n'existe pas! Un lobby est, en général là pour défendre des intérêts privés...et le CEA est 100% public et AREVA  et  EDF  sont à 85 % publics !  Alors que le "lobby privé renouvelable" est une réalité. Il est même soutenu par les Verts.

- le Professeur de Médecine Nucléaire  Jean ARTUS du CHU de Montpellier, sommité internationale, qui n'a aucun lien, ni intérêt dans l'énergie nucléaire, écrivait, il y a quelques temps dans les journaux régionaux : "les écologistes mentent en matière de Nucléaire" ou encore "le Nucléaire est l'avenir de notre pays"!

Ne l'oublie pas, cher Canard quand tu parles de Nucléaire....

Avec toute ma sympathie....et peut-être, à nouveau, mes 1,20 Euros hebdomadaires !

Un lecteur  ( un peu) averti

Jean ABRAS