Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/12/2013

Mesdames et Messieurs les politiques, vous nous faites rire!!!

mort-de-rire.gif


Vous recherchez les gens qui ne se sont pas inscrits mais qu’espérez-vous, qu’ils votent pour vous ???

Déjà plus de 50% d’inscrits ne votent plus car complètement déboussolés par votre manque d’idées et vos habitudes à vous en mettre plein les poches.

 Vous vous moquez bien de votre électorat car vous ne tenez jamais compte de son avis pour prendre des ordres plus haut. Vous vous moquez bien des bulletins blancs, bulletins nuls et abstentions que vous ne comptabilisez jamais, alors pourquoi demander aux non inscrits de venir sur les listes ?

 Commencez par devenir sérieux et honnêtes avant que de demander quoi que ce soit aux électeurs !!

  

24/12/2013

Brèves de comptoir : L'actualité vue par un râleur!

Il s’en passe des choses en cette fin d’année, et dire que bientôt, on va voir un pitre nous souhaiter ce qu’il est incapable de tenir. En attendant voici quelques « news » de la semaine, revues et corrigées par un râleur.

 

  • La libération de Khodorkovsky : Poutine échange un milliardaire qui lui faisait de l’ombre contre l’assurance d’avoir des Jeux Olympiques d’hiver sans histoire ainsi que de voir le monde diplomatique fermer les yeux sur les morts qui continuent à s’additionner en Syrie. Plus de problèmes concernant l’homophobie, les Femens, l’Ukraine, Poutine libère une ou deux personnes pour avoir les mains libres.

  • Les derniers sondages en France : Il paraît que la cote de popularité de François (mais non, pas le Pape !) remonte de 2 points. On se demande pourquoi puisqu’il n’a toujours rien fait de plus, alors qui sont ces 2% de nigauds qui font un cadeau de Noël avant l’heure. A moins que le sondage n’ait été fait auprès de sourds et malentendants et que la personne ayant traduit les réponses était la même que celle traduisant le discours de Obama lors des cérémonies en l’honneur de Nelson Mandela.

  • Hollande et ses déclarations fumeuses : Quel humour il a notre Président !! Dans un premier temps sa déclaration sur la reprise poussive qu’il faudra pousser. Ouaf  ouaf, c’est très amusant, surtout pour les chômeurs et ceux qui font la queue aux Restos du Cœur. Et que dire de la répartie sur l’Algérie. Le pire dans ce dernier cas, est qu’il s’excuse, ça frise l’incompétence et il faudrait le virer pour faute lourde.

  • Bayrou et le MODEM : On peut dire sans jeu de mot, qu’ils manquent de Pau. Se casser la main en faisant le mur alors qu’il a des places de VIP, sans commentaires. Et pendant le même temps, NKM vire les rares Modemistes de la liste des municipales de Paris sous l’œil bienveillant de Marielle de Sarnez. Voilà des élections qui sont encore bien parties pour le MODEM.

  • L’annonce de compressions à la SNCF : Les TGV sont trop chers, pas assez rentables, alors pourquoi tous les élus socialistes réclament à cor et à cri la venue du TGV dans leurs villes, que ce soit la grande fierté de Cohen à Toulouse et le maintien de la pression pour un TGV Paris Barcelone. Cela fera des trains vides en supplément. Et dans le même temps, annonce d’une baisse des effectifs de 1432 postes alors que les réseaux sont dans un état pitoyable et que le matériel devient obsolète. Bientôt, il faudra conduire son propre train en ayant payé le billet.

 Mais oublions tout cela et je :

 VOUS SOUHAITE UN TRÈS JOYEUX NOËL

 Hollande 001.jpg Hollande 002.jpg


 Il a vraiment une belle tête de Président, mais Président de quoi ??!!!

  

 

 

 

22/12/2013

Canal du Midi : des éoliennes pour remplacer les platanes!

 

éoliennes et canal.jpg

Eoliennes depuis le canal en Lauragais 

D’innombrables études très coûteuses ont été effectuées à la demande des Voies Navigables de France afin de replanter les berges du Canal du Midi. Il faut beaucoup de temps à nos administrations pour prendre des décisions, et, si la décision quant au choix des essences à planter a été prise, on ne peut pas dire que nous puissions en voir le résultat actuellement.

 Mais, dans le même temps,  que dire de l’empressement mis par certaines sociétés à vouloir planter des mats disgracieux çà et là dans nos campagnes. Sans faire de bruit (contrairement aux engins qu’elles installent), ces sociétés effectuent des études, sans avoir l’aval du public et nous ne pouvons que constater la multiplication des études en cours. Ces études se rapprochent de plus en plus de la cuvette du canal et nous pouvons voir maintenant des projets de construction dans la zone tampon du Canal du Midi, à Puichéric très exactement.

Eolien Puichéric.jpgEtude d'implantation d'éoliennes à Puichéric, 500 mètres du canal

Il y a un peu plus d’un an, j’avais mis en garde Monsieur André Viola, Président du Conseil Général de l’Aude, de la multiplication de constructions d’éoliennes bien en vue de la Cité de Carcassonne ainsi que de plus en plus proches du Canal du Midi, deux monuments classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Apparemment le message n’est pas passé et bien au contraire, une étude est lancée pour tenter de classer les Châteaux Cathares eux-mêmes de plus en plus entourés des mêmes éoliennes. C’est ce qu’on peut appeler la fuite en avant, je refuse de protéger l’existant et je tente un coup de poker menteur pour essayer de maintenir le tourisme. Car ne nous y trompons pas, l’Aude qui est déjà l’un des départements les plus pauvres de France, va beaucoup y perdre en tourisme si rien n’est fait pour protéger nos monuments classés ainsi que le tourisme.  La notion de paysage a une dimension esthétique forte, voire picturale ou littéraire en tant que représentation, mais elle recouvre de nombreuses acceptions et le paysage manifeste aussi les politiques d'aménagement du territoire, voire la géopolitique. Le paysage est appréhendé visuellement et tout ce qui vient le contrarier incite au refus du visiteur et à l’appauvrissement du territoire. Apparemment, les politiques des régions bordant le Canal du Midi, ont choisi les promesses des marchands de vent aux largesses de notre patrimoine et de nos paysages.

éolienne depuis route de Roubia.JPGEoliennes depuis le canal route de Roubia

 Face aux lenteurs de l’administration, des sociétés privés, bien aidées par l’État et ses subventions, ont été beaucoup plus rapides pour trouver la solution de replantation des berges du Canal du Midi, les platanes seront bientôt remplacés par des éoliennes et les bateaux de location auront bientôt des voiles afin d’être agréablement poussés par les doux courants d’air provoqués par les pales.

 

19/12/2013

Factures d'électricité: Surfacturation illégale à rembourser.

Communique de presse de la  Fédération Environnement Durable
Paris 19 décembre 2013

France : Éolien une  surfacturation illégale de plusieurs milliards d'euros?
La Cour de Justice de l’Union Européenne ( CJUE) a rendu son verdict ce jeudi 19 décembre 2013.
Les tarifs de rachat de l’électricité d’origine éolienne constituent "un avantage accordé au moyen des ressources de l'État".

La Fédération Environnement Durable prend acte de la cette décision confirmant celle du Conseil d’État qui devrait logiquement ordonner le remboursement des aides  indument perçues par les producteurs d’électricité qui en ont bénéficié depuis 2001.

Le tarif de rachat de l’électricité éolienne à un tarif garanti par  l’état serait remis en cause,  ainsi que probablement le mécanisme de la Contribution au Service de l’Électricité (CSPE),  une « écotaxe électrique », située au bas des factures d’électricité des  consommateurs et dont le taux actuel de 4 ,5% est en croissance rapide.

La (FED) demande à EDF et aux autres producteurs  d’électricité qui ont collecté cette taxe depuis son origine, de  provisionner  le remboursement des  usagers  du montant cumulé, intérêts compris. Les premières estimations faites par la FED indiquent que cette surfacturation concernant uniquement l’éolien pourrait atteindre plusieurs  milliards d’euros soit plusieurs centaines d'euros pour un ménage moyen français.

La FED constate encore une fois que les éoliennes, abritées sous le parapluie de l’écologie, n'étant pas rentables, elles survivent grâce a des aides  illégales prises sur la facture des consommateurs et entrainent  la France dans un gouffre financier sans fond.

18/12/2013

Canal du Midi : à chaque nouvelle catastrophe, une nouvelle annonce des Voies Navigables de France!

Il est curieux de constater qu’il suffit qu’une nouvelle catastrophe soit annoncée sur la Canal du Midi, pour qu’immédiatement, les Voies Navigables de France, paraît-il gestionnaire du monument, ait une nouvelle annonce dans la manche. Cela fait maintenant 2 ans qu’on nous parle de l’Arlésienne nommée Club des Mécènes, et hop, les berges du Canal du Midi s’effondrent et aussitôt on nous annonce des signatures de mécènes. C’est très curieux comme cela permet de ne pas s’appesantir sur le problème des berges et il est encore plus curieux de constater que des mécènes puissent donner sans savoir ce qu’il sera fait de l’argent récolté, car à bien regarder, aucune solution n’est proposée pour les berges qui s’écroulent, quant aux platanes, il suffit de regarder le petit tour d’horizon qui suit pour s’apercevoir que rien n’est très clair dans la gestion tenue par les Voies Navigables de France.

IMGP0645.JPG 

Avant de commencer ce petit tour d’horizon, nous aimerions en savoir un peu plus sur ces fameux mécènes, on nous annonce des noms, mais aucune somme ne leur est associée, à combien se montent actuellement les sommes récoltées ? Pourquoi cette annonce sur mesure pour éviter les problèmes des berges, alors que le site tenu par les VNF ne fait aucune mention de ces mécènes ?

 Alors, puisque les berges s’effondrent à Trèbes, si nous faisions un petit point sur l’état du Canal du Midi, justement dans la ville choisie par VNF pour être le porte-drapeau de la résurrection de notre monument. Nous pourrons ainsi juger de l’efficacité des VNF et de la qualité de leur travail.

IMGP0872.JPG 

Si je parle de ville de la résurrection, c’est bien parce que c’est dans cette ville que tout se passe, tout aurait débuté et tout est reparti. Tout d’abord et paraît-il, la découverte du petit champignon entraînant le chancre coloré à Villedubert en 2006 alors que des témoignages font remonter la contagion à 1986 juste à côté de Trèbes mais en allant vers Marseillette. Ensuite la grande mascarade de la plantation des premiers « Platanor » réputés être indestructibles par Madame Kosciusko Morizet.

 Faisons un état des lieux de cette seule ville.

 

  • Lorsque vous arrivez sur le Canal du Midi et au centre de Trèbes, il vous est impossible de ne pas voir cette vieille maison de gardien du canal, complètement délabrée et dont les ouvertures sont obstruées par des parpaings pour éviter toute intrusion et tout squat. Cette maison est propriété d’État et gérée par les VNF. Depuis tout le temps que les issues sont condamnées, VNF n’a trouvé aucune solution pour l’utiliser ? Elle doit être dans cet état depuis bien avant que les Voies Navigables n’existent et c’est un bel exemple d’efficacité.

  • Juste à côté de cette bâtisse délabrée, vous pouvez admirer un préfabriqué utilisé par la société de location The Boat, directement implanté sur la berge du canal, dans la zone normalement protégée par l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO. Comment se fait-il que les VNF n’aient pas interdit cette construction ?

  • Depuis le classement au patrimoine de l’UNESCO, il n’est, paraît-il, pas possible de faire le grand n’importe quoi en matière d’architecture. Hors, vous regarderez les rambardes et luminaires qui ont été installés, sans doute par la municipalité, elles n’ont rien à voir avec l’architecture  et la vision du Canal du Midi, et tout cela sans que les VNF ne trouvent à redire, bien au contraire, c’est toujours cela de moins à payer.

  • La minoterie ou moulin à la sortie de Trèbes et située le long de l’écluse, encore un bâtiment géré par les VNF et qui va tomber en ruine, faute d’entretien. Encore une Arlésienne des Voies Navigables car il a été annoncé un complexe hôtelier qui, comme l’annonçaient les journaux (mais l’ont-ils vérifié), était le plus gros chantier entre Bordeaux et Béziers, son ouverture était prévue en Été  2011, à ce jour, le moulin est toujours en attente, pas de complexe hôtelier et un nouvel appel à projet a été lancé le 05 Juillet 2013 sans aucun résultat. Pour avoir discuté avec la personne qui avait envisagé le complexe hôtelier, tout a capoté par la faute des VNF qui étaient trop gourmandes.

  • Si vous passez en été, vous pourrez admirer la façon dont les amarrages sont réalisés par manque de place. Vous pourrez y voir des gens planter des piquets de ferraille au milieu des racines laissées sur place des anciens platanes, car n’ayant pas de place pour accoster et s’amarrer. Et après on s’étonne que les berges s’effondrent !! Et que font les VNF pour empêcher ces pratiques de sauvage ?

  • Les plantations de platanes : ne revenons pas sur l’histoire de l’épidémie mais rappelons-nous les promesses des VNF, avec le platane en Or Platanor, il ne devait pas crever comme les autres. Hors qu’avons-nous pu voir après une plantation en fanfare par Madame Kosciusko Morizet. Sur les 160 platanes Platanor de Trèbes, entre 30 et 50 sont déjà malades et doivent être changés. Alors que doit-on penser ? Incompétence des VNF ? Charlatanisme du concepteur ? Marchés truqués ?

  • Preuve qu’il existe un mystère sur le Platanor et les platanes de Trèbes (ainsi que de l’ensemble du Canal du Midi), la société  qui avait l’exclusivité de ce platane tellement hors de prix et qui s’est avéré aussi fragile que le précédent, a déposé son bilan pour la deuxième fois sans que les VNF n’en fassent part à qui que ce soit. Cela peut paraître bien étrange ! Aussi étrange que l’apparition de l’épidémie.

  • Les berges : Dès le départ, il avait été prévu de refaire les berges en même temps que les plantations, preuve en est qu’elles ont été chiffrées. Dès le départ, j’avais prévenu que les berges s’effondreraient, mais ça a été plus vite que je n’avais prévu, sans doute à cause du tourisme. Mais malgré ce début d’effondrement prévisible, les VNF ne bougent pas car en manque de solutions.

  IMGP0646.JPG

 

Alors ? Amateurisme ou manque de compétences. Maintenant, les collectivités se sont engagées et le mécénat est en place, alors que manque-t-il encore aux VNF pour établir un prévisionnel et commencer réellement les travaux. Même si elles avaient 500 millions d’euros, les VNF seraient bien en peine car ce n’est pas un manque d’argent mais un manque de compétences. Et dire que certains parlent de faire revenir le fret, d’autres font des films, d’autres encore y font de l’aviron, alors que le canal continue à se détériorer.