Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/01/2014

Brèves de comptoir : la semaine vue par un râleur!

 

 

EXCLUSIF : Dieudonné ne se produira plus sur la scène tu théâtre de la Main d’Or mais son prochain spectacle sera donné au pied du rocher aux singes du Zoo de Vincennes. Il leur apprend à faire des quenelles !

Aubry singe quenelle.jpg

 

Les soldes : J’ai acheté des places pour le concert de Dieudonné après que le spectacle ait été annulé. A 30% du prix quelle belle affaire et j’ai eu une quenelle gratuite.

 

Montpellier, Toulouse : L’État accusé de brader ses biens depuis de nombreuses années. Au même moment, à Toulouse, François Hollande s’est déplacé pour vendre l’ancien CEAT à la municipalité à 39% de son prix profitant de la loi Duclos. Cherchez l’erreur !!

 

Municipales de Paris : NKM (Nathalie Kosciusko Morizet) fume en compagnie de SDF. Elle voulait simplement profiter d’un dernier paquet avant la prochaine augmentation. Et puis SDF ne signifie-t-il pas Sans Défense de Fumer ?

 

CES 2014 : Les Français tentés par les marchés des objets connectés. Le gouvernement et le Sénat testent actuellement un bonnet d’âne électronique. On attend le résultat du test avec impatience.

 

TGV : D’après les résultats de la SNCF, il est devenu trop cher surtout pour les familles et les TGV partent de plus en plus vides. Ils arrivent souvent en retard et se trouvent coincés par des caténaires récalcitrantes ou du cuivre volé par des Roumains. Mais les élus tels Pierre Cohen à Toulouse le réclament malgré les coûts. Normal, ce n’est pas lui qui paye et il prend l’avion.

 

Convois nucléaires bloqués : Qu’est-ce qui est le plus dangereux ? Un convoi sécurisé qui roule vers sa destination ou un convoi radioactif bloqué par des imbéciles au milieu de la ville de Drancy ?

 

Dassault (la Société) : Le Rafale, oui je veux l’acheter même si c’est beaucoup plus cher car je veux acheter Français, Made in France. C’est dommage, les étrangers ne sont pas de l’avis de Montebourg !

 

Dassault (Serge) : Avionneur ? Non, il ne vend rien ! Politique ? Certainement puisqu’il n’est jamais présent dans l’hémicycle ! Sans scrupules et menteur ? A vous de juger l’œuvre du fils Dassault ! Allez Dassault, arrêtes ton char !

 

Dieudonné : Il est interdit partout en France sauf à Lyon apparemment, en tous cas pas encore. Peut-être cela a-t-il un rapport avec les quenelles !

 

Hollande : Personne n’a compris son obstination à vouloir la loi mariage pour tous, un mec jamais marié qui veut que tout le monde se marie, c’est curieux ! Mais après les derniers évènements, on comprend mieux, il est pour la vie en harem !

 

Hollande Aubry : Vers une nouvelle idylle déclarée de notre Président de la République, on ne l’arrête plus. Heureusement, cette fois-ci un chaperon veillait.

aubry hollande.jpg

 

12/01/2014

Hollande : il a droit à une vie privée mais pas de se contredire!

Hollande attaqué sur sa vie privée dans une feuille de chou comme Closer, c’est normal puisque la dite feuille de chou n’existe que pour faire plaisir à quelques illuminé(e)s avides d’histoires salasses. Que ce soit repris par l’ensemble des médias Français et étrangers, voilà ou se trouve l’anomalie. Mais certainement certains journalistes lisent-ils Closer ?!!

 Hollande  a droit à une vie privée comme Monsieur Tout le Monde et ce n’est pas parce qu’on n’est pas d’accord avec sa politique qu’on doit reprendre des informations qui n’ont plus rien à voir avec ses absences de politique cohérente.

 Dans cette polémique, on peut juste lui reprocher de se dire Président normal alors qu’il trouve apparemment beaucoup de temps libre pour s’occuper de toute autre chose que les affaires de la nation et du bien-être des citoyens. Et que dire d’un Président qui a fait passer en force une loi sur le mariage pour tous alors qu’il n’a jamais voulu légaliser ses unions mais qui en plus, semble multiplier les aventures. C'est ce qu'on appelle se contredire.

 Allez François, la loi anti cumuls, ce n’est pas l’interdiction de cumuler les aventures galantes mais de cumuler les mandats électoraux. On ne t’en voudra pas d’être un homme normal alors qu’on pourra en vouloir à ces Sénateurs qui refusent la loi anti cumuls pour eux-mêmes alors qu’ils sont déjà des inutiles très grassement payés.

 

11/01/2014

La sécurité en France se limite-t-elle à Dieudonné?

 Sans vouloir donner raison aux protagonistes, qu’il s »appelle Dieudonné ou Valls, voilà encore une affaire montée en épingle et qui sort de son contexte. On voit encore une affaire qui aurait pu être réglée rapidement et sans faire de vague, mise en exergue et débordant complètement de son contexte. L’affaire Dieudonné a été menée exactement comme celle de la trop fameuse Léonarda.

 Il est vrai que la montée de l’antisémitisme est inquiétante mais la façon de monter en épingle la connerie d’un soi-disant comique est encore plus inquiétante. La finalité de cette affaire, Dieudonné a eu une publicité gratuite de la part du gouvernement tout comme Léonarda y avait eu droit et on voit tous les imbéciles de France reprendre un geste idiot autant que dévastateur.

 On a au moins pu s’apercevoir que c’est fou le nombre d’abrutis sans cervelle ni imagination, reprendre un geste par imitation. Les moutons de Panurge sont loin d’être tous morts.

 En attendant, il existe des lois, des milliers de lois qui se chevauchent et se contredisent. Alors, utilisons ces lois que savent si bien voter nos Députés et Sénateurs en catimini, et qu’on nous foute la paix avec cette histoire qu’on aurait dû voir dans la colonne faits divers.

 

10/01/2014

Entreprises Publiques : Quelle utilité pour ce qu'elles coûtent?

 Je parle  très souvent des Voies Navigables de France, Entreprise Publique, mais lorsqu’on regarde bien autour de nous, c’est une multiplication d’Entreprises Publiques qui se chevauchent et se superposent.

RAPPEL : Une entreprise publique, ou une entreprise d`État, est une entreprise « sur laquelle l’État ou d’autres collectivités territoriales peuvent exercer directement ou indirectement une influence dominante du fait de la propriété, de la participation financière ou des règles qui la régissent », selon la définition de l’Union européenne.

Alors qu’on cherche à faire des économies, peut-être faudrait-il se poser la question sur la rentabilité de tout ce fatras d’Entreprises Publiques dont beaucoup font double emploi voire triple emploi et qui se font remarquer plus par leur immobilisme et leur inutilité que par leur compétence. Pour n’en citer que 2, Pôle-Emploi et les VNF, mais les autres ne sont guère plus performantes.

En France, et parce qu’on ne sait pas faire simple, on trouve 4 grandes catégories d’Entreprises Publiques :

 

  • Les EPIC Entreprises Publiques à caractère Industriel et Commercial

  • Les Sociétés Nationales

  • Les EPA Entreprises Publiques à Caractère Administratif

  • Les SEM ou Société d’Économie Mixte

Les EPIC, il en existe une quarantaine dont certaines possèdent des Directions Régionales et d’autres telles les ports autonomes ou les Offices de HLM composées de multiples  entités.

Les EPA soumis au droit public contrairement aux EPIC soumis au droit privé. Il en existe au minimum une centaine, toutes dépendantes de la tutelle d’un Ministère. Certaines sont connues telle l’inénarrable Pôle-Emploi totalement inutile, des écoles supérieures, des offices de santé mais d’autres dont on peut se poser la question de l’utilité telles « le centre d’études et de recherche sur les qualifications », « la cité nationale de l’histoire de l’immigration » ou encore le « conseil nationale des activités privées de sécurité », vous pouvez vérifier, elles existent. Certaines de ces institutions ressemblent à s’y méprendre à des Comités Théodule.

Les Sociétés Nationales de droit privé mais appartenant à l’État.

Les SEM, au départ créées pour garantir l’intérêt général aux collectivités tout en étant de droit privé, elles ont pullulé, ce qui se comprend aisément, puisque cela permet à de nombreux élus de se faire des revenus complémentaires substantiels et placer leurs copains sur le dos des contribuables.

Ces Entreprises ne sont soumise à aucune obligation de résultats et puisent allègrement dans des budgets dont on ne connaît ni les tenants, ni les aboutissants.

Alors comment s’étonner l’absence de résultats notoire d’une Entreprise comme Pôle-Emploi, les longueurs administratives dues aux redondances entre Entreprises Publiques et à l’absence totale de règles strictes. Mais il faut admettre que la palme revient aux Voies Navigables de France qui, non contentes de ne pas faire le travail qui leur incombe en le faisant faire par les collectivités locales, se permettent maintenant de faire la mendicité sur la voie publique.

On veut faire des économies ? Demandons aux Entreprises Publiques d’être rentables contrairement à l’état actuel, imposons leur des obligations de résultats comme c’est le cas dans le privé et surtout supprimons les doublons et les lenteurs administratives entre les différentes entreprises.

 

 

 

Canal du Midi : un avenir plus qu'incertain!

 Et tout à coup, plus de nouvelles, plus rien. Seules sont reprises les sempiternelles news émanant de Voies Navigables de France et reprises pendant des mois par tous les journalistes en mal d’informations. Actuellement, les journalistes nous abreuvent de la même nouvelle, le mécénat et les entreprises, mais aucune nouvelle des sommes données par ceux qui, paraît-il, font partie du club des mécènes, aucune nouvelle des sommes données par les particuliers depuis maintenant plus de 9 mois, aucune nouvelle des sommes allouées par l’État et les collectivités locales, et toujours aucune nouvelle concernant un calendrier des plantations.

canal01.jpg

Le Canal comme on l'aime, avant les VNF


J’ai retrouvé en regardant mes archives dans lesquelles figurent les très nombreuses chartes, études, livres blancs et autres déclarations d’intentions, une déclaration d’une personne se disant politique, si tant est que EELV fasse de la politique. Cette déclaration qui date de Mars 2011, il y a donc 3 ans, démontre  l’incapacité des politiques,  l’incompétence des VNF ainsi que les nombreux mensonges entourant la gestion des voies d’eau en France.

Cette déclaration qui pourtant contient d’excellentes idées ainsi que des remarques dénotant une bonne connaissance de la situation, n’a eu pour but que de se faire plaisir pour la personne qui l’a écrite et rejoint exactement les autres déclarations d’une autre élue écologiste au Parlement Européen. On en parle au moment des élections puis plus rien pendant 6 ans. Qu’a-t-il été fait depuis cette note du 18 Mars 2011 ? RIEN, ABSOLUMENT RIEN, et pourtant cette personne trônait parmi les personnalités du très inutile Congrès Mondial des Canaux et Voies d’Eau.

On peut toutefois y apprendre que les VNF se sont déchargées sur les collectivités locales et on peut même se demander à quoi sert cet Établissement Public. Dans Toulouse par exemple, il existe ce qu’il est appelé des conventions de superpositions de gestion entre la ville de Toulouse, La communauté urbaine et les VNF. C’est la ville qui aménage les chaussées, rues, pistes cyclables, nettoie et entretient les espaces verts des berges et même nettoie le miroir du canal. Alors que reste-t-il à faire pour les VNF, entretien des écluses, entretien des consolidations de berges (non fait comme on peut le constater), désenvasement (non fait comme on peut le constater lors des périodes de chômages). Cela coûte très cher pour un Établissement Public qui ne fait rien, surtout que nous payons des impôts pour entretenir cet Établissement et nous payons d’autres impôts locaux pour effectuer le travail non fait par ce même Établissement. D’autres exemples ? Il existe une même convention de superposition entre le Conseil Général de l’Aude et les VNF pour fournir les plans d’arbres pour la replantation, 21000 arbres sur les 42000 prévus sans que les VNF n’aient défalqué le moindre euro de la somme de 200 millions d’euros. Et de ces conventions, il doit en exister des centaines entre les diverses collectivités, régions, départements, communes, ce qui fait que les VNF ne sont plus responsables de rien quant à l’entretien du monument et des voies d’eau. Et pourtant le peu qu’ils leur reste à faire, n’est pas fait ou mal fait. Il suffit de voir comment a été traitée l’épidémie du chancre coloré, et le feuilleton continue actuellement avec les tests de vaccination.

canal02.jpgLe Canal de l'avenir revu par les VNF 

 

Comme il est dit dans la déclaration de Mars 2011 citée plus haut, le Canal a été saucissonné et les communes touristiques ont conventionné avec les VNF.

Plus on donne aux VNF, moins ils ont à faire et moins ils n’en font, tel est la conclusion. Alors que vont devenir le Canal du Midi et le Canal des Deux Mers avec un tel gestionnaire ? C’est une question qui n’est pas prêt d’avoir une réponse de la part des pouvoirs publics. Plus on tarde et plus l’avenir du Canal apparaît plus sombre surtout avec l’absence de mouvements sur les canaux pendant près de 7 mois de l’année et une approche économique très limitée.