Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/06/2014

La publicité actuelle: à quoi sert-elle exactement?

 

Définition de la publicité : Activité dont le but est d’inciter les consommateurs à consommer les produits ou les services d’une entreprise. Forme de communication dont le but est d’attirer l’attention d’un public cible afin de l’inciter à acheter.

 

 A partir de ces définitions, que penser des publicités que nous pouvons voir actuellement sur nos chaînes de télévision. Nous ne parlerons pas des kilos de papiers totalement inutiles déversés dans nos boîtes à lettres.

C’est en regardant une publicité qu’on nous rabâche depuis quelques temps que cette envie d’écrire un billet m’est venue. Une publicité d’une grande marque automobile Française, celle aux chevrons, vous montre un gars hirsute sensé se réveiller après un sommeil de 4 ans. Il se rase et immédiatement et sans un regard ni un bonjour pour sa famille, il s’installe devant sa télévision pour regarder un match de football, allant jusqu’à prendre une position très sportive, le cul en arrière au premier but marqué. Et cette publicité, c’est pour vendre un véhicule automobile qu’on ne vous montre quasiment pas, dont vous n’avez aucun détail et dont aucun prix ne vous est communiqué. Combien la marque en question peut payer une telle « non publicité » et quelle est la part publicité de cette marque sur le prix de vente ?

Mais les autres marques d’automobiles ne sont pas mieux et jamais on ne vous parle de moteur, de roues ou autres organes sensées faire avancer votre véhicule. Non, ce sont des suites d’images sans aucun rapport avec une automobile.

 Prenez la marque Française au losange. C’est très amusant d’écrire « Française » en parlant de cette marque et surtout après avoir regardé la publicité. Un gars va vous disséquer les avantages en parlant un charabia franco-portugais sans queue ni tête sous prétexte de coupe du monde de football. Et pour conclure cette publicité, on vous indique l’appartenance du groupe à la France en parlant de « French Touch » (actuellement French Taouch ce qui est encore plus Français) et en faisant apparaître une conclusion bien Française « Drive the change ».

Je ne regarde pourtant pas beaucoup la télévision et pourtant, dans le peu de temps pendant lequel je la suis, j’ai pu dénombrer un minimum de 11 publicités différentes pour des marques automobiles dans la même journée, et il s’agit toujours de suites d’images débiles lorsqu’il ne s’agit pas d’un mannequin connu qui prend la parole pour dire que la marque est allemande.

J’aimerais connaître le pourcentage de gens qui achètent leur voiture après avoir vu une publicité à la télé, ce n’est même pas incitatif à se déplacer pour aller voir sur place de peur de tomber sur un vendeur hirsute ou parlant un charabia incompréhensible lusitano-anglo-volapuk.

Heureusement, la publicité rapporte au moins à ceux qui génèrent ces navets, à défaut d’aider à vendre ou pour le consommateur, à aider au choix.

 

Les commentaires sont fermés.