Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/05/2014

Redécoupage administratif : Encore une réforme mal engagée!

Que ne dit-on pas déjà sur ce redécoupage et sur des suppressions éventuelles. C’est tout et n’importe quoi, et malgré tout, nous pouvons voir des sondages sur ce sujet dans lesquels les instituts, fidèles à leurs habitudes, trouvent des résultats contradictoires.

Mais peut-on s’étonner de résultats contradictoires quand les questions sont mal posées. J’ai cru entendre l’idée de « suppression des conseils généraux », hors, la question posée dans les sondages et comme l’indiquent les résultats, c’est devenu « suppression des départements ». Alors il y a une grande différence entre des économies et une simplification par suppression des conseils généraux et le grand foutoir qu’aura immanquablement comme résultat, la disparition des départements. Réfléchissons un peu, supprimer les départements sera-t-il source d’économies ?  Certainement pas car il faudra revoir toutes les codifications actuelles et basée sur un découpage géographique des départements. Un exemple parmi tant d’autres, la carte de Sécurité Sociale, si les départements disparaissent, c’est toute la codification actuelle qui prend en compte le numéro du département ainsi que le numéro d’ordre de votre naissance dans la commune, qui sera à revoir. Il faudra alors refaire toutes les cartes vitales et faire un passage périlleux entre deux codifications. Si cela doit se faire, combien de milliards d’euros cela coûtera-t-il, sans compter, passez-moi l’expression, le bordel organisé au niveau de la santé. Et ce n’est qu’un exemple car tout a été basé sur les départements depuis Napoléon 1er. Alors suppression d’élus inutiles que sont les conseillers généraux, oui, mais suppression des départements comme on l’entend dire, non ! A-t-on pensé également aux effectifs des conseils généraux dans un contexte de chômage de plus en plus important. Ces effectifs des conseils généraux sont ceux qui ont le plus augmenté, en effet le nombre d’employés territoriaux travaillant (on le suppose) dans les conseils généraux a augmenté de 614% en 10 ans. Alors que va-t-on faire de tout ce personnel devenu inutile ?

redécoupage, régions, départements, économies, élus, sondages, contradictoires, s"curité sociale

 

Ce redécoupage commence à faire rire en dehors de notre territoire. Il suffit de lire certains journaux Anglais ou des USA. Comme le dit l’un d’eux, refaire les régions administratives, c’est comme supprimer les lignes entre les États Américains et on ne supprime pas la ligne figurant entre l’Oklahoma et le Texas. Mais ce qui fait le plus rigoler nos amis anglo-saxons, ce sont les différents sondages qui sont parus et en particulier ceux disant que 68% des Français sont pour un redécoupage des régions mais 77% refusent qu’on touche à leur propre région !!

Au fait, a-t-on pensé également à la région Alsace-Lorraine et ses lois particulières, il faudra bien les prendre en compte dans un redécoupage.

 Sans vouloir s’avancer, le mille-feuilles administratif risque d’avoir un sacré mauvais goût pour beaucoup de gens et en premier lieu pour certains élus et de nombreux agents territoriaux. Et pourtant, une simplification s’impose accompagnée d’une nette diminution d’élus (plus de 680 .000 actuellement) lesquels coûtent vraiment trop chers aux citoyens Français !

 

Les commentaires sont fermés.