Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/05/2014

Municipales: les bobards de prétendus vainqueurs occitans!

Avec un peu de retard, nous aimerions revenir sur les municipales et surtout sur un article qui est passé sur les journaux locaux  et qui démontre bien qu’aucun contrôle n’est effectué par certaines rédactions lorsqu’il s’agit d’articles écrits par des tiers et que certaines personnes se servent ouvertement des journaux et autres médias pour se faire une fausse publicité.

Depuis Octobre 2012, des articles mettaient en avant une association au nombre très limité d’adhérents. On aurait pu croire que cette association influait sur le gouvernement et était forte d’une armée de colleurs d’affiches. Le but de cette manipulation médiatique : obtenir des places sur des listes municipales et être élus, non pas pour influer sur la vie locale, mais pour avoir une place au chaud. Fin 2012, cette association annonçait même présenter des candidats dans toutes les grandes villes de l’Aude telles Narbonne, Carcassonne, Castelnaudary, Lézignan, entre autres. (voir par exemple Le Midi Libre du 29/01/2013, ou L’Indépendant du 28/01/2013 et son inénarrable photo représentative de cette association).

Le résultat a été tout autre, aucun candidat ne représentait cette association dans des listes sauf à Carcassonne, lequel candidat a été battu alors qu’il était conseiller sortant. Quel succès! Il est même curieux de constater que 2 personnes réélues, dont une comme maire, et qui étaient auparavant adhérents de l’association, n’ont même pas été reconnus comme étant représentatifs du mouvement ou de l’association.

Mais qu’à cela ne tienne, deuxième étage de la fusée, ces quelques braillards se sont alors raccrochés aux valeurs portées par un groupement de femmes et d’hommes de bonne volonté désirant faire vivre la culture  et la langue Occitane sur l’ensemble du territoire Occitan, c’est-à-dire, pas seulement un petit territoire même pas grand comme un département, mais rassembler sur un tiers de la France. Bastir 14, tel est le nom de ce groupement, qui avec à sa tête David Grosclaude et Guilhem Latrubesse, conseillers régionaux, a créé un label Occitan multi régional dont s’est revendiqué illico notre association de bras cassés.

Evidemment, comme après chaque élection, il est bien connu que tout le monde a gagné. Alors nos gais lurons ont allumé le troisième étage de la fusée afin de se faire un maximum de publicité, eux qui ne représentent rien du tout. Alors, rien de plus facile en alertant les médias d’une réunion des élus occitans puis après cette réunion en faisant placarder sur les journaux locaux le compte-rendu de cette réunion avec photo à l’appui. Mais ce qu’il y a de grave dans tout cela, c’est que le compte-rendu est mensonger et ne reflète absolument pas les faits. Il est annoncé 20 élus occitans dans l’Aude, alors il vous suffit de vous reporter à l’excellent site Bastir 14 pour vous apercevoir qu’il y a eu en tout 55 élus dans l’ensemble des régions dont seulement 9 dans l’Aude, vous pouvez y trouver les noms et ville ou village de chacun des 9 élus. Deuxième mensonge, les 200 personnes qui se sont retrouvés lors de cette réunion. Nous étions présents au dehors et nous avons pris des photos de l’énorme attroupement de…. 30 personnes maximum. Nous ne publions pas les photos mais nous l’aurions pu.

Cette association pour être encore plus crédible a fait figurer une photo ou seraient rassemblés les 20 élus, mais par malheur, il ne figure même pas les 9 personnes, il en manque, alors se pose la question : QUI SONT LES INCONNUS NON ÉLUS ? Facile à répondre, vous prenez les 4 ou 5 gais lurons dont les têtes  s’affichent régulièrement sur vos journaux pour faire part de leurs atermoiements, et vous y ajoutez quelques-uns des participants par l’odeur de l’alcool alléché.

Alors se pose la question : pourquoi les journaux font paraître de tels articles mensongers, mais aussi pourquoi ces articles ne sont-ils pas contrôlés avant de vous être jetés en pâture.

Pour information, le Président de l’association en question est journaliste lui-même, ça peut aider à raconter n’importe quoi sur un support médiatique qui n’est pas celui dans lequel il se commet !

Les commentaires sont fermés.