Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/03/2014

Ces élus qui coûtent cher à la France et aux contribuables.

  

électorat01.jpg

Alors que le gouvernement doit faire des économies, alors que les collectivités locales dont les mairies devraient donner l’exemple, que voit-on dans cette campagne électorale ? D’un côté des maires de petites communes qui ont de plus en plus de difficultés à faire leur travail et à trouver des subventions pour leurs budgets, de l’autre les maires de communes importantes qui continuent sur leur lancée en promettant monts et merveilles à grands coups de milliards d’euros.

Prenons l’exemple de Toulouse, ville que j’habite. A ma gauche le Maire sortant, qui, à part rendre le centre-ville plus agréable, il faut le reconnaître, n’a rien fait pour améliorer le reste, ni les transports, ni la propreté, ni le social, quant à la sécurité, n’en parlons pas, Toulouse se rapproche de plus en plus de sa grande sœur Marseillaise. Pourtant nous avons droit à de nouvelles promesses, toutes plus somptuaires les unes que les autres, ligne de tramway alors que rien ne l’impose, un téléphérique qui ne servira à rien et j’en passe et des meilleurs. A ma droite, c’est encore mieux, on voit revenir un serpent de mer appelé « grand contournement », une nouvelle ligne de métro mal dessinée. Mais que ce soit à gauche comme à droite, on se garde bien de dire combien cela coûtera, et si par mégarde, on vous indique un prix, il conviendra de majorer de au minimum 50% pour avoir le juste prix. Eh oui, en ces temps d’élections, les économies ne sont pas à l’ordre du jour.

Et pourtant, un nouveau coup de semonce vient d’être envoyé à la France et cette fois-ci par l’Europe elle-même, mais que faire devant cet immobilisme des partis politiques et cette soif de faire profiter d’avantages à tous les copains ?

On a pu voir une loi (sera-t-elle mise en place, ce n’est pas certain) contre les cumuls, loi qui ne règle en rien d’ailleurs les dits cumuls, mais seulement une partie infime. C’est la seule chose qu’on ait pu voir depuis l’arrivée de « Moi Président ». Ce serait pourtant tellement plus simple, plus efficace et plus économique pour le contribuable de revoir le mille-feuilles électoral qui coûte si cher. Plus de 650.000 élus, soit une personne sur 100 est un élu dans notre pays, aux municipales 2014, 926.000 candidats pour 44 millions d’électeurs, des villes comme Narbonne, Carcassonne, Béziers ont autant voir plus de conseillers municipaux que des villes comme New-York, Los Angeles. La France vit au-dessus de ses moyens à cause d’élus trop nombreux, sans aucune responsabilité et trop grassement payés et cette année électorale aurait été un bon test pour commencer à donner un coup de pied dans la fourmilière des élus.

Les questions que se posent les électeurs sont pourtant simples, à quoi servent certains élus et à quoi sont-ils payés, pourquoi d’aussi nombreuses élections ???

A quoi sert le Sénat ? Plus de 350 millions d’euros plus tous les à-côté pour ne servir à rien.

A quoi sert la nouvelle tranche de jambon appelé intercommunalité ? Au départ elle devait permettre des économies mais par un savant retournement de la part des élus, elle coûte de plus en plus cher et rajoute à la cacophonie organisationnelle de la France.

A quoi servent les doublons département/régions ? A faire plaisir à un maximum de copains tout en multipliant les budgets, donc les impôts.

A quoi servent 36.000 communes, surtout depuis qu’on ne les subventionne plus ?   A titre de comparaison, il y a 12.000 communes en Allemagne et 8.000 en Italie et seulement 1900 en Belgique.

A quoi servent autant de conseillers municipaux ? Savez-vous quel est l’utilité de chacun d’entre eux dans votre ville ? Savez-vous combien ils coûtent ?

Et maintenant on vient de nous créer les super-métropoles, au nombre de 12. Quelle sera leur utilité ? Combien cela coûtera-t-il aux contribuables.

 

electorat02.jpg

 En laissant les copains de côté et avec peu d’imagination, on peut passer de 650.000 élus à 200.000 sans aucun problème et ce ne seront pas 450.000 chômeurs en plus puisque normalement ce sont des citoyens comme vous et moi.
Quelle simplification, quelles économies, quelle efficacité, mais tout cela va contre l’intérêt de nos politiques.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.