Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/02/2014

Et si on laissait les Ukrainiens décider de leur avenir?!!

Je crois assez bien connaître l’Ukraine pour en parler. Cela fait maintenant plusieurs mois que la situation était tendue dans ce pays sans que personne n’y prête attention. Déjà, en Novembre 2004, le même Ianoukovitch, repris de justice condamné pour vol, avait truqué des élections entraînant la Révolution Orange. Nous avions ainsi pu voir l’ensemble des politiques de l’Ouest applaudir des deux mains sans jamais intervenir.

Suite à des élections, une nouvelle fois bien manipulées par les pro-soviétiques (et non pro-Russes), Viktor Ianoukovitch se retrouve Premier Ministre puis Président de l’Ukraine. Suite à ces élections manipulées par la Russie, qui a bougé dans le monde occidental ? Personne !!

Alors, une nouvelle fois, la population Ukrainienne s’est soulevée mais la violence a fait place à la révolution pacifique et le monde s’aperçoit de l’existence de l’Ukraine et de sa population complètement délaissée par un Président et un gouvernement corrompus. Mais plutôt que de leur venir en aide pour que ce pays puisse enfin vivre libre, on peut voir des grandes manœuvres habituelles de la part des puissances internationales. La Russie fidèles à ses habitudes montre sa force militaire bien entamée par des défaites en Afghanistan puis face à la Tchétchénie (toujours pas pacifiée). L’Europe pense à s’agrandir et attend la suite des évènements pour ajouter une étoile au drapeau de l’Union Européenne. Quant aux États-Unis, beaucoup de déclarations, aucun acte mais en attente pour se positionner économiquement et commercialement.

Mais qui va penser aux Ukrainiens ? Ne pourrait-on pas les aider tout d’abord financièrement afin qu’ils puissent vivre correctement suite aux détournements en masse dans les poches d’un Président et d’oligarques fidèles aux habitudes soviétiques. Puis politiquement en les aidant à faire un referendum sans interventionnisme Russe.

C’est aux Ukrainiens de prendre leur destin en mains et non pas aux voisins ou à l’opinion internationale.

Ce qu’on peut voir actuellement avec ces hommes armés en Crimée, n’est qu’une suite logique de la mainmise de la Russie sur certaines régions et pour avoir déjà visité Simferopol et la péninsule de Crimée, j’avais été étonné de voir autant de gens s’entraîner au tir ou à des exercices violents, en différents endroits. J’avais été très étonné de voir des photos de charmantes femmes en possession de mitrailleuses et d’armes très sophistiquées. Tout ce qu’il se passe a été savamment préparé et cette minorité continue à vouloir se rapprocher de la Russie sans que l’Occident n’ait rien remarqué.

Alors maintenant, si l’Europe ou les USA veulent venir les aider, ce n’est pas en leur proposant de devenir Européen ou en leur vendant des McDonald ou Quick (dont ils sont déjà pourvus), c’est en les aidant à devenir Ukrainiens et indépendants, et après seulement, ils décideront vers qui ils iront.

Rejeter la Russie serait également une très grosse erreur, on n’élimine pas un voisin même s’il est embarrassant, monter Russie et Ukraine l’un contre l’autre, ce serait comme si la France et l’Allemagne s’étaient définitivement tourné le dos il y a plus de 60 ans.

Vers l’indépendance et la liberté pour l’Ukraine par auto-détermination, c’est la  seule solution politiquement correcte.

 

24/02/2014

Brèves de comptoir : L'actualité de la semaine vue par un râleur

 Lavillenie 6,16 mètres : Soit il saute jusqu’à un deuxième étage. Il paraît que François Hollande se met à la perche pour éviter le digicode et le passage devant la concierge.

 

Manque de neige à Sochi : Tout était prévu, les skieurs et patineurs Russes se sont entraînés à la dur, sur la Côte d’Azur Française, lieu le plus proche de par son climat que le climat de Sochi.

  

Ukraine : La Russie laissera-t-elle partir l’un de ses fiefs? Poutine n’en est pas à 100 morts près.  Alors, liberté pour les Ukrainiens ou Soviétisation de leur pays ?

  

Lois sur le logement : Le droit au logement est sans aucun doute avec celui de l’emploi, le droit prioritaire. C’est pourquoi on peut voir autant d’élus être logés dans des appartements « HLM » de luxe et à mpoindre prix.

  

XV de France : Après la claque contre le Pays de Galles, gageons que PSA se tournera vers la Chine et l’État pour trouver l’argent nécessaire pour remonter une équipe performante. Mais quels résultats a pu avoir Saint-André pour qu’on lui fasse confiance ?!!

 

 

Loi Duflot, tout ce qui va changer : Malheureusement aucun changement notoire à attendre tellement on met une usine à gaz en route. Usine à gaz ? Duflot ?  Pourvu qu’on n’ai pas d’eau dans le gaz !!

 

 

Tous à poils : Tout cela devient totalement incompréhensible, pourquoi cette polémique pour quelques mots. On voit et entend nettement pire à la télévision sans que Copé n’intervienne.

  

Chocolat : Vers une pénurie mondiale du chocolat. Il paraît que le Ghana et la Côte-d’Ivoire produisent 50% du cacao. Alors une seule question, pourquoi les populations sont aussi pauvres dans ces pays alors que le prix du cacao ne cesse de grimper ?

  

Intermittents du spectacle : Le MEDEF veut supprimer l’allocation des intermittents. Mais n’y aurait-il pas deux sortes d’intermittents, les vrais et les vedettes qui profitent du système.

  

Mediator : Les prescriptions continuent malgré le retrait de ce médicament mortel. C’est bien là qu’on peut constater l’efficacité des lois, des décrets et des politiques. Marisol Touraine dégage.

  

Greenpeace : Ils déversent 5 tonnes de charbon devant l’Elysée. Hollande pourra faire des économies de chauffage et donc annoncer un budget en baisse sur 2014.

  

Pacte de responsabilités : Le Patronat indique les baisses dont il a besoin mais ne s’engage jamais sur des contreparties. Si c’est cela être responsable pour un patron, on comprend mieux que la France n’a plus d’industries. Ce n’est plus un « pacte de responsabilités » mais un « chantage permanent ».

  

Que reste-t-il du Modem ? : Bonne question mais le Modem a-t-il existé un jour ? Pour les municipales, on en retrouve de tous les côtés, avec le PS, EELV, l’UMP et avec un peu de chance on arrivera à en trouver avec le FN ou l’ultra gauche. En fait, c’est un centre très élargi.

  

Montebourg et sa société minière : Ex Nihilo, cela semble une bonne idée mais où va-t-on chercher, que va-t-on chercher, comment va-ton chercher ? Qui va être à la tête de cette Société ? N’est-ce pas une manière de relancer la destruction annoncée du sous-sol Français par l’industrie du gaz de schiste ?

  

Fraude fiscale : Bercy est contente des résultats. Tant mieux. Mais ne serait-il pas important de faire la chasse aux fraudes fiscales dans les grandes entreprises du CAC40 et entreprises étrangères (Google, McDonald par exemple) plutôt que de s’en prendre qu’aux particuliers ?

  

Loi d’encadrement des stages : Encore une mini mesure totalement incompréhensible. Il faudrait commencer par supprimer les stages en collectivités locales uniquement destinés à placer les enfants des élus en grands pontifs.

  

Brève01.jpg

  

Tous à poils (bis) : Voilà ou mènent les élucubrations de Copé, des twits idiots, tout comme la publicité faite à Dieudonné a mené à une invasion de quenelles de tous les marginaux de France.

  

Sages-femmes : Depuis que je sais que je ne suis pas né dans un chou ou amené par une cigogne, j’admire ces femmes qui font un travail formidable au même titre que les infirmières en général. Tout ce personnel soignant mériterait d’avoir un ou une ministre responsable.

  

2 hommes et 2 femmes au Panthéon : Drôle de façon de rendre hommage à nos morts, les changer de sépulture pour se faire un peu de publicité car c’est ainsi que je lis cette annonce. Grosse pub pour Hollande sur fond d’égalité femmes/hommes.

  

Remplacement de Jean-Marc Ayrault : On en parle. Mais qui pour mettre à sa place. Une idée, une intermittente qui s’est vu refuser une place dans un comité culturel, elle a un peu de temps à défaut d’avoir des compétences.

  

Attractivité de la France : Depuis le temps que des entreprises étrangères viennent chercher des subventions avant de mettre la clé sous la porte. C’est bien d’être attractif mais faudrait-il qu’il y ai un engagement dans la durée. Et puis, avons-nous un Président attractif ? NON !

  

Le vin au patrimoine culturel : Ce sera un patrimoine qui se calculera en degrés, encore un sénateur qui a compris que la connerie n’a pas de limites. On met le vin au patrimoine culturel mais on met des éoliennes par milliers devant les monuments et le patrimoine mobilier.

  

Salon de l’agriculture : C’est navrant de voir que les vaches n’ont pas eu le loirir de voir passer le train présidentiel. Mais c’est vrai, les vaches ne votent pas encore.

 

23/02/2014

Vous avez dit insolite?!!!

  

A.jpg

 

Le parking des VNF !

  

AINSO0.jpg

 

aINSO1.jpg

 Ne m’appelez plus patate !

  

AINSO2.jpg

 Ralentisseur des nouvelles lignes LGV Françaises

  

AINSO4.jpg

 De quoi faire une tête-à-queue

  

AINSO5.png

 

Bon sang, mais c’est bien sûr !

  

AINSO6.jpg

 

Elle va bien moins marcher, c’est sûr !

  

AINSO7.jpg

 C’est dans le besoin qu’on reconnaît ses amis

  

AINSO9.jpg

 

Une manière d’éviter les bouchons !

  

AINSO18.jpg

Le tramway est rapide, sauf si…. !

  

AINSO20.jpg

 

Le froid ne me laisse pas de marbre.

  

AINSO22.jpg

 

Ce qu’on appelle un coup en vache à l’arrivée

 

 

AINSO23 Parking congrès contre l'alcoolisme.jpg

 Parking du congrès contre l’alcoolisme !

 

 

 

20/02/2014

Arnaque de l'éolien et des industries du vent!

 Eolien : l'Etat risque le remboursement de plusieurs milliards d'euros

Par Jean-Louis Butré
Président de la FED
mardi 18 février 2014


Pour la Cour de Justice européenne, le tarif de rachat de l'électricité éolienne est contraire aux règles communautaires. L'Etat va-t-il devoir rembourser ces surfacturations illégales?

 


Le Conseil d'Etat saisi d'une plainte de l'association Vent de Colère et de 11 autres requérants, avait consulté la Cour de Justice de l'Union Européenne sur la nature de la majoration du tarif de rachat de l'électricité éolienne qui s'impose à EDF notamment.

La réponse est venue par arrêt du 19 décembre 2013: la majoration du tarif de l'électricité dont le financement est compensé par les consommateurs d'électricité constitue «  une intervention au moyen de ressources d'Etat ». La  Cour n'a pas estimé devoir limiter dans le temps les effets de son interprétation. Cette aide est donc contraire au Traité de l'Union et devrait être déclarée illégale par le Conseil d'Etat.

L'arrêt de la Cour de Justice de l'Union Européenne n'a pas été beaucoup commenté alors que ses conséquences financières pourraient être considérables pour l'Etat français.

Une sur-facturation illégale?

Le financement nécessaire pour garantir la majoration du tarif d'achat de l'électricité est en effet compensé par une taxe facturée par EDF au consommateur, la  Contribution au Service public de l'électricité (CSPE), elle-même soumise à TVA. Cette taxe est en constante augmentation et depuis 2014 elle constitue hors abonnement  12  % de la facture d'électricité des ménages.

Le Conseil d'Etat se considérera-t-il lié par la décision de la cour européenne ? Dans ce cas, la CSPE  pourrait-être  considérée comme une  surfacturation illégale.

En tout état de cause, contrairement à toutes les affirmations des industriels de l'éolien,  la fabrication d'électricité à partir d'éoliennes  ne relève plus du  développement d'une technologie naissante puisqu'elle est mature et n'a plus aucune raison d'être subventionnée par des mécanismes directs ou indirects, de surcroît supportés par les consommateurs et les entreprises.

Selon la Fédération Environnement Durable,  qui regroupe 906 associations, il est plus que temps d'arrêter le développement d'une source d'énergie intermittente et inefficace sur le plan économique, génératrice de pratiques financières souvent douteuses, et qui porte atteinte à l'environnement, au cadre de vie des personnes et au patrimoine touristique français.

Les consommateurs victimes de l'éolien

En 2013  les  5000 éoliennes actuellement implantées sur  la  France ont produit 2,9% de la  production d'électricité nationale. Pour atteindre les objectifs fixés par l'Europe dans le domaine des énergies renouvelables, la mesure phare de la transition énergétique du programme du Président François Hollande consisterait à continuer à implanter sur la France jusqu'à  25.000 éoliennes en suivant le modèle allemand. Cette stratégie si elle  n'est pas abandonnée conduirait   au doublement du prix de l'électricité des ménages français. En Allemagne  le prix de l'électricité est de 27 centimes d'euros le kilowatt-heure  contre 13,7 centimes  d'euros le kilowatt-heure en France.

Selon les nouvelles propositions de la Commission Européenne ce sont  les consommateurs européens qui supporteraient la politique de développement des EnR et principalement de l'éolien. Les industriels énergétivores ont fait savoir qu'ils n'accepteraient pas les surcoûts de l'électricité qui mettent en danger la compétitivité de leurs entreprises..

La   "transition énergétique" centrée sur l'éolien  est  donc porteuse  d'injustices sociales et en France il est légitime de s'interroger sur le bien fondé de cette  orientation  pour sortir un pays de la crise au moment ou le gouvernement cherche à économiser 50 milliards d'euros et  que 4 millions de ménages sont déjà en situation énergétique précaire et n'ont plus accès à l'énergie électrique sans des aides

19/02/2014

Si nous parlions sécutité dans nos villes et ailleurs!

 Saint du jour :        Saint Gabin

 Contrepèteries     Au Ministère de l’Éducation Nationale ils n’arrêtent pas  

                                  de changer les maths

                                    Le chauffeur était sans malus

                                    Voilà Monsieur la bannière demandée

                                    Ce catcheur cherche des feintes pour l’étrangler  

 Dicton Français :    Ecoute les conseils de tous et prends ce qui te convient  

 Dicton Juif :             Qui donne doit jamais s’en souvenir, qui reçoit ne doit    jamais oublier          

 Dicton Africain :    Un vieillard qui meure, c’est comme une bibliothèque qui brûle         

 Proverbe Chinois :           Si la personne est âgée, son cœur ne l’est pas        

 Dicton du jour:

  

Il ne sert à rien à l’homme de gagner la Lune s’il vient à perdre la Terre.

 François Mauriac

  

Il est amusant de constater comment nos politiques peuvent nous promettre monts et merveilles lorsqu’il s’agit de nous parler sécurité. Et pourtant, que pouvons-nous constater ? Plus ça va et plus l’insécurité augmente, plus ça va et moins la Police ou la Gendarmerie ne peuvent faire correctement leur travail, plus ça va et moins la case prison est utilisée concernant le banditisme en tout genre.

 Et personne ne réagit !

 Bientôt les municipales et nous pouvons à nouveau entendre parler de sécurité renforcée par tous les candidats à la Mairie. Augmentation des effectifs de Police Municipale, caméras de vidéo-protection, éclairage public, tout y passe mais tout cela sera vite oublié dès les élections passées.  

 

justice00.jpg

  

Mais le problème de sécurité est-il simplement un problème de Police et particulièrement de Police Municipale ? Tout d’abord, pourquoi avoir deux corps de Police distincts, l’un National et l’autre Municipal ? Ne serait-il pas plus efficace de n’avoir qu’une seule Police avec des pouvoirs renforcés ? Nos politiques ont créé la Police Municipale, non pas pour renforcer la sécurité mais pour déplacer sur les impôts locaux, l’entretien d’une partie non négligeable des salaires de la Police.

 Multiplier les caméras de vidéo-protection, oui, sans doute, mais dans quels quartiers des villes. Ce seront toujours les centres villes qui seront équipés de caméras et non pas les quartiers sensibles.

Et puis, pourquoi avoir une Police performante si c’est pour avoir une Justice complètement incohérente. Pourquoi le banditisme s’arrêterait puisque plus ça va et moins les peines sont lourdes, moins les justiciables ne font de prison. Bien au contraire, on relâche à outrance pour la moindre petite erreur de procédure, un manque de virgule, un dépassement de temps. On va même jusqu’à relâcher des assassins par manque d’encre d’imprimante ou photocopieur comme cela a été le cas il y a peu de temps. Tout est fait pour que les délinquants soient relâchés au plus vite et nous ne voyons toujours pas d’améliorations pour les victimes. Plus ça va et plus Taubira veut relâcher les délinquants alors qu’il faudrait sans doute aller vers l’inverse, surtout pour la grande délinquance.

 Quand prendra-t-on en compte avant toutes autres choses, le droit des victimes ? Quand donnera-t-on à la Police les pouvoirs de faire leur travail plutôt que de faciliter la remise en liberté de personnes prises en flagrant délit ? Quand bâtira-t-on de nouvelles prisons en prenant en compte le degrés de la faute et de la peine ?

 La Police peut être Municipale puisque certains politiques l’ont voulu, mais la Justice, elle, est Nationale et c’est au gouvernement de prendre des décisions efficaces et justes.

 

Justice02.jpg

  

Madame TAUBIRA, ce n’est pas être raciste que de vous demander simplement que Justice se fasse !