Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/01/2014

Les sénateurs: des vieux débris inutiles mais hors de prix!

Peut-être avez-vous lu la nouvelle, les sénateurs ont rejeté toute idée et toute loi anti cumul les concernant, oui à cette loi pour les députés mais certainement pas pour eux, les sénateurs !

Alors pour chercher à comprendre, rien ne valent les chiffres de ce que nous coûtent ces gens qui vont dormir dans un hémicycle surchauffé :

Salaire                                         5.514,68

Indemnités                                 7.100,00

Indemnités non imposables    6.240,18

Rémunération 3 assistants      7.548,00

T O T A L par sénateur            26.402,86 euros

Bien entendu sans compter les nombreux avantages  et dépenses supplémentaires tels les locations d’appartements de luxe dans le quartier le plus cher de Paris.

Mais le Sénat, ce n’est pas seulement des salaires mirobolants de nos sénateurs lesquels ne sont même pas élus au suffrage universel, c’est aussi un budget de 346,17 millions d’euros dont 38% pour les salaires de 1140 fonctionnaires et 48 contractuels. Alors si vous faites la moyenne, cela représente une moyenne mensuelle de salaire de 9.227,32 euros par fonctionnaire, toujours bien entendu, sans compter les primes, telle la prime individuelle de chauffage (eh oui vous avez bien lu) indexée sur le cours du pétrole soit un total de 3,4 millions d’euros par an uniquement sur cette prime.

On comprend mieux en lisant ces chiffres qu’ils refusent toute loi leur supprimant les innombrables avantages qu’ils peuvent avoir.

Des cumulards il n’y a que ça au Sénat mais la palme revient indéniablement au sénateur PS de l’Oise Yves Rome. Ce Monsieur cumule outre la place de sénateur, 7 fonctions au sein de cette Assemblée, Président du Conseil général de l’Oise, adjoint au Maire de sa commune, Président de la communauté de communes rurales du Beauvaisis, Président du syndicat mixte de l’aéroport de Beauvais, Président de syndicats ou d’établissements publics, en tout 17 fonctions pour lui seul, fonctions à chaque fois rémunérées bien entendu.

Et ce n’est malheureusement qu’un exemple de cumulard mais ils font tous la même chose.

On comprend mieux pourquoi cette course effrénée  pour obtenir une place de sénatrice ou sénateur, au chaud pour 6 ans avec la certitude d’avoir un bon complément de retraite à ne rien faire. On comprend que les maisons de retraite soient aussi chères.

A quand la fin de cette Assemblée inutile et chère ?

Les commentaires sont fermés.