Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/01/2014

Pacte de responsabilité : pourquoi ça ne peut pas fonctionner!

Mardi, François Hollande est revenu à la charge avec son pacte de responsabilité et la suppression des cotisations familiales acquittées par les seules entreprises.

Si cette mesure semble être une bonne chose pour les entreprises au bord de l’asphyxie, est-elle crédible aussi bien dans le fond que dans la forme ? Supprimer d’un côté sans savoir comment on va pallier ce manque à gagner semble une gageure dont on commence à avoir l’habitude. Rien n’a été dit sur le financement à part qu’on va faire des économies. Oui, des économies, mais lesquelles ?  D’autre part, aucune contrepartie n’est demandée au patronat qui, en réponse à François Hollande, trouve que ce n’est pas encore assez. Le MEDEF réclame une baisse de fiscalité et de prélèvements de 100 milliards d’euros.

Regardez ce qu’il s’est passé précédemment avec la taxe professionnelle, on l’a supprimée tout simplement sans aucun remplacement prévu et sans contrepartie demandée au patronat, et quel a été le résultat ? Du côté emploi et patronat, aucune embauche supplémentaire, bien au contraire, la valse des licenciements a continué de plus en plus belle et nous pouvons voir le résultat sur les chiffres du chômage. Cette taxe n’ayant pas été remplacée, les collectivités dont les communes, principales bénéficiaires de la taxe professionnelle, se sont retrouvées sans cette ressource fiscale qui représentait 50% de leur budget et il leur a fallu chercher ailleurs. Alors, 2 possibilités s’offraient, demander aux contribuables de mettre la main à la poche ou se tourner vers les industries qui pouvaient leur faire des propositions et l’on a pu voir ce qu’il se passe avec l’industrie du vent et les éoliennes ainsi que l’attaque forcenée des industries de l’énergie avec la gaz de schiste. Finalement cette suppression de la taxe professionnelle se sera soldée par un fiasco complet aussi bien sur le plan de l’emploi qu’économique, moins d’emplois, plus d’impôts pour les particuliers et les gagnants ont été les grandes industries de l’énergie.

Alors, cette fois-ci, avec ce pacte de responsabilité, on recommence exactement la même chose qu’avec la taxe professionnelle, on donne des avantages au patronat mais qui paiera la note à l’arrivée ? VOUS !!! Les économies que devront faire les collectivités, si elles ne peuvent être réalisées, seront encore une fois payées par le contribuable d’une façon ou d’une autre.

And the winners are, et les gagnants sont : les grands patrons qui se donnent de grosses gratifications ainsi que les grandes industries.

Les commentaires sont fermés.