Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/01/2014

Canal du Midi : Pourquoi qu'un seul son de cloche?

chancre01.jpg

Lorsque les journaux ou autres médias vous parlent du Canal du Midi, c’est toujours pour relater ce qui a été dit par les Voies Navigables de France ou par Monsieur Vigouroux. A croire qu’ils sont seuls à détenir le droit de parler de l’état de ce monument et de la végétation qui l’entoure.

 Dimanche encore, une demie-page sur la Dépêche du Midi consacrée une fois de plus aux pensées philosophiques de Monsieur Vigouroux, ex-chercheur à l’INRA. Et quel était le message à passer ? Il ne croit pas au traitement qui doit être essayé sur les platanes du canal. Même s’il serait étonnant de voir un remède miracle arriver tout-à-coup, il faut quand même le tenter et ce n’est pas parce que ce chercheur a été payé toute sa vie à chercher sans trouver, que d’autres personnes ne parviendraient pas à faire avancer cette recherche.

 J’aurais aimé que le journaliste de la Dépêche du Midi soit un peu plus au courant de ce qu’il se passe et pose les bonnes questions. Par exemple, pourquoi sur les 160 Platanor plantés à Trèbes, plus de 30 sont tombés malades à leur tour, soit un cinquième de la plantation malade dans l’année qui a suivi la plantation. Il n’a pas été donné d’explications et ce Monsieur qui est le « géniteur » du Platanor continue à dire que son arbre breveté est résistant. Un autre exemple de question, alors que l’interviewé dit ne pas toucher un sou sur les arbres : Alors pourquoi l’avoir fait breveter et l’avoir donné en exclusivité à une Pépinière d’Avignon, la Société Rouy-Imbert alors qu’elle était une première fois en dépôt de bilan ? Pourquoi avoir caché ce dépôt de bilan ?

Tout cela n’est vraiment pas clair et Monsieur Vigouroux n’est certainement pas la personne à interviewer lorsqu’il s’agit de donner son avis sur les travaux du CETEV, société sollicitant l’autorisation de conduire des essais, avec déjà tout le mal pour traverser la jungle des administrations.

 Une dernière remarque concernant l’épidémie du chancre coloré : Monsieur Vigouroux déclare que l’épidémie a dépassé le seuil de Naurouze en 2013, encore un beau bobard puisqu’il suffit de lire des articles du journal de …. La Dépêche du Midi et en particulier du 06 Décembre 2012, pour y lire que des foyers ont été constatés en divers endroits de Haute-Garonne dont Montesquieu-Lauragais sur le Canal du Midi et surtout à Saint-Jory sur le canal latéral à la Garonne. Mais comme rien n’est jamais clair lorsqu’on s’adresse aux VNF, la contamination de Montesquieu-Lauragais ne vient pas du canal mais de la construction de l’autoroute et concernant Saint-Jory, l’état sanitaire des arbres n’a pas été vérifié par un expert. Tout cela permet à un autre journaliste travaillant pour le journal Le Figaro, de déclarer en 2013 qu’il n’y a pas de chancre en Haute-Garonne.

chancre02.jpg

 

Beau professionnalisme, aussi bien de la part des VNF que de Mr Vigouroux et du journaliste de la Dépêche du Midi, lequel aurait pu se renseigner avant de pondre son article.

 A croire que les Voies Navigables de France, Monsieur Vigouroux et d’autres personnes ou collectivités cherchent à voir le Canal du Midi se détériorer, contrairement à ce qu’ils disent.

Il serait peut-être temps de lancer une nouvelle campagne de mécénat, pour le Canal des Deux mers dans son entier cette fois-ci et non plus seulement le Canal du Midi.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.