Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/11/2013

Les charlatans du Canal du Midi!

Les charlatans du Canal du Midi !

 Saint du jour :                 Saint Sèverin

 Contrepèteries :             Les bas-quartiers de Paris sont minables

                                            Le Pont Neuf fait un bon soixante pieds

                                            Sagesse est source de foi

                                            Seize heures de bagnole

 Dicton Français :.            C'est parce que la fortune vient en dormant que celle-ci arrive si lentement

 Dicton Juif :                      Il est plus facile de connaître dix pays qu’un seul homme

 Dicton Africain :              Si un pays veut se construire, qu'il se repose sur la culture

 Proverbe Chinois :          Les excès tuent plus sûrement que les épées

 Dicton du jour: 

 Toute politique décadente multiplie sans fin le nombre des lois

 Georges Soulès

 

On parle beaucoup de l’incompétence des Voies Navigables de France mais avez-vous remarqué toutes ces personnes qui ont des idées lumineuses concernant l’utilisation du Canal du Midi, mais uniquement dans les grandes occasions, pour le 26ème Congrès mondial des voies d’eau et canaux ou pour les élections, par exemple. Ces gens parlent mais lorsqu’il s’agit de passer à l’action, plus personne.

Les exemples pris sont tous issus de la matière grise d’éminents Toulousains mais c’est tout le long du monument que naissent de telles stupidités.

Comme déjà dit dans un précédent billet que de déclarations, que d’idées dites « innovantes » ont pu être écrites sur les journaux. Celles qui suivent reflètent le charlatanisme de personnes qui parlent pour ne rien dire ou pour se mettre en avant. 

 Le transport de poteaux électriques abandonnés :

Projet répétitif ressorti par le Président de l’Association des communes du canal des Deux Mers pour le 26ème Congrès mondial.

Comme aurait dit Coluche « En voilà une idée qu’elle est bonne », mais c’est dommage que cette personne « responsable », ne développe pas plus son idée. Cela ne durera qu’un temps très court car ce type de marchandises ne doit pas être en grand nombre maintenant. Aucune explication d’où viennent ces poteaux ni comment ils seront transportés jusqu’au canal ni où ils seront transportés et à quoi ils serviront, prouvant ainsi l’absence de réflexions.

 Le marché du Canal à Toulouse:

Idée EELV Madame Charles conseillère municipale de Toulouse.

Autant déplacer le marché Cristal au bord du Canal du Midi et le renommer. Sinon pourquoi ne pas avoir fait depuis longtemps,  le transport des fruits et légumes des marchés de Toulouse par péniche. Et même, pendant qu’on y était, transporter toutes les marchandises vendues dans Toulouse ?

D’où viennent les marchandises, on ne sait pas, mais en règle générale, les fruits et légumes viennent du M.I.N de Lalande, alors un marché pour transporter des produits de Lalande au centre de Toulouse, soit 4 à 5 kilomètres avec 3 écluses à passer, ou est l’avantage, pour les producteurs, les vendeurs, pour Toulouse et surtout pour le canal ? Madame Charles, pourriez-vous donner de plus amples renseignements sur cette idée que vous n’avez jamais développée.

 Le transport péniche vélo de Lalande à Ponts-Jumeaux :

On a pu lire dans de nombreux journaux cette idée séduisante qui, au dire des journaux locaux, La Dépêche du Midi et Midi Libre, devait être mis en place avant la fin 2013 à Toulouse par la Société Labatut. A ce jour, nous n’avons encore pas vu le projet se développer et les explications données sont pour le moins surprenantes. Ce qui est possible sur une rivière telle la Seine à Paris (lorsqu’elle n’est pas en cru), ne l’est plus sur un canal avec des écluses, sinon les temps d’attente vont se multiplier. Alors pour éviter les écluses, on veut transporter les marchandises sur 3 kilomètres seulement. A quoi cela sert-il de ramener des marchandises à l’entrée de Toulouse (alors que de nombreux entrepôts s’y trouvent déjà), les transporter par péniche jusqu’aux Ponts-Jumeaux soit 3 kilomètres et les transborder sur des vélos qui auront beaucoup de problèmes pour monter la rampe afin de reprendre la route dans un endroit qui est certainement le plus passager en véhicules de toutes sortes et donc extrêmement dangereux.

 Le transport de déchets jusqu’à Montech depuis Toulouse :

Encore une idée qu’on retrouve souvent dans des campagnes électorales de gauche ou de droite. Le monstre du Loch Ness du Canal des Deux Mers.

Transporter des déchets de l’agglomération Toulousaine jusqu’à l’usine de méthanisation de Montech. Rien de dit dans les quelques études rapides faites par nos politiques, que l’usine de Montech peut absorber le volume de détritus de Toulouse. Aucune étude financière n’a été faite pour vérifier la rentabilité d’une telle étude. En fait il ne s’agit que d’une idée uniquement politicienne et électorale.

  

Mais dans la liste des idées bien étudiées, nous allons décerner la palme des idées saugrenues à cette idée de réemploi des vases et boues déversées par les VNF derrière des murs.

Faire un mur anti-bruit et un aménagement paysager le long du canal latéral entre Ponts-Jumeaux et Lalande, écluse de la Glacière.

Par elle-même, l’idée part d’un bon sentiment car le canal latéral est absolument à l’abandon et pas seulement de la part des VNF mais aussi de la part de toutes les collectivités locales (sauf depuis qu’on s’est aperçu que le Congrès approchait) et les promenades ou l’activité physique y sont rendues difficiles par le bruit, la puanteur, les ronces et les démangeaisons occasionnées par des petites bêtes.

Mais dans la réalité et malgré ce que disent les inventeurs de cette idée qui annoncent une pré-étude déjà effectuée et la mise en place d’un comité de pilotage (une grande idée très à la mode) comme indiqué dans un courrier envoyé au Maire de Toulouse, c’est complètement infaisable en l’état, l’infaisabilité ayant été validée par de nombreux professionnels qui ont bien rigolé. Imaginez un mur anti-bruit en boue dans un corridor de moins de un mètre alors qu’une hauteur de mur de 6 mètres minimum serait nécessaire, donc une largeur au sol de 12 mètres (le double de la hauteur). Va-t-on supprimer des voies sur le périphérique Toulousain pour construire un mur anti-bruit le long du canal ? Et que faire aux endroits, très nombreux, ou le périphérique surplombe le canal ? Quant à l’aménagement paysager, il faudrait peut-être nous expliquer ce qu’on va faire pour supprimer la voie ferrée, la route, les entrepôts, qui longent immédiatement la cuvette du canal latéral ? S’agissait-il d’une idée électorale pour faire partie d’une liste sur Toulouse ? Sans aucun doute car nous n’entendons plus parler de cette idée totalement bidon qui est pourtant parue sur La Dépêche du Midi, ce qui tend à prouver que tous les articles sont vérifiés avant d’être jetés en pâture. En gros, cette idée géniale, si elle était faisable, coûterait des dizaines de millions d’euros, et pour quelle utilité ? Le réemploi des boues laissées par les VNF derrière les murs.

  antibruit01.JPG

 

antibruit02.JPG

antibruit03.jpg

En regardant ces photos,

 Pouvez-vous expliquer comment faire

 Un mur anti-bruit et du paysager

 A moindre coût !!

  

 

Alors maintenant, une seule question : « Quand est-ce que des personnes intellectuellement et politiquement saines, se pencheront sur l’avenir du Canal du Midi et du Canal des Deux Mers ? Quand verra-t-on une réflexion construite sur un retour au fret et contre cette destruction organisée de nos cours d’eau ? »

 

  

 

28/11/2013

Ces Russes! Ils savent vraiment gâter leurs enfants!!

 

 

Quand on voit la qualité des jeux d’enfants dans certains pays, on ne peut qu’envier les enfants Russes. Leurs toboggans n’a pas d’égal au monde et pour certains d’entre eux, ils peuvent réserver des surprises de taille.

 

 Toboggan01.jpg

Toboggan02.jpg

Toboggan03.jpg

Toboggan04.jpg

Toboggan05.jpg

Toboggan06.jpg

Toboggan07.jpg

Toboggan08.jpg

Toboggan09.jpg

Toboggan10.jpg

Toboggan11.jpg

Toboggan12.jpg

Toboggan13.jpg

Toboggan14.png

Toboggan15.jpg

Toboggan aubry hollande.jpg

Éoliennes "Ces machines-là nous tuent"

Communiqué de presse

Paris 27novembre 2013

Éoliennes "Ces machines-là  nous tuent"

Considérant que les parcs éoliens généraient un risque important et que les plaignants subissaient un "préjudice physique et psychologique irréparable", le tribunal de Barnstable Massachussetts (Etats Unis) , a ordonné  l'arrêt total des éoliennes mises en cause de 19 heures à 7 heures du matin. Cette injonction a été publiée le  23 novembre par l'agence "Associate Press" et relayée par de nombreux medias. (1)

En France des centaines de témoignages  confirment les risques  que font subir les éoliennes  pour la santé humaine. Ils peuvent être  résumés  par une récente déclaration d'un couple résidant en Bretagne à 1.000 mètres d’un parc éolien et qui a déclaré "Les éoliennes: ces machines-là  nous tuent ".(2)

Depuis plusieurs années la  "Fondation internationale Waubra" a mis en évidence les dangers des basses fréquences émises par les éoliennes et elle a lancé le 24 novembre un avertissement  international  aux fabricants d'éoliennes, aux promoteurs, aux acousticiens et  aux gouvernements. (3)

Compte tenu de ces faits et par mesure de précaution immédiate, la Fédération Environnement Durable  regroupant 900 associations françaises, demande au gouvernement  qu'aucune éolienne ne soit désormais  érigée à une distance de moins de 1500 mètres des habitations.

Les machines géantes actuelles  dépassant  150 mètres de haut sont différentes des premières éoliennes de 70 mètres pour lesquelles il y a une dizaine années, une protection de  500 mètres  avait été décidée et qui est toujours la règle.
Cette zone de protection de 1500 mètres au minimum doit être imposée par la loi à l'industrie éolienne à travers la réglementation française des installations industrielles classées pour l'environnement  auxquelles elles sont désormais soumises. (ICPE).


Press release
Paris  November 27  2013
Wind Turbines  " These machines  are killing  us "


Considering that  wind farms are generating  a substantial risk and that the complainants are suffering “irreparable physical and psychological harm  "  the Barnstable  Superior Court  of Massachusetts USA has decided that wind turbines have to  be stopped every night from 19 PM   to 7AM. This injunction has been published on November 23 by the "Associated Press" agency and many members of the media (1 ).

Hundreds of testimonies in France confirm risks of wind turbines for human health ,   summarized by  the recent declarations  of a couple living 1000 metres from a wind park  in Brittany and who declared  :
" These machines  are  killing  us ". ( 2)

For several years the "Waubra Foundation" has highlighted the dangers for human health of low frequencies emitted by wind turbines and on November 23 has issued an "International Explicit Warning Notice” for the wind turbine manufacturers, developers, acousticians and governments.  ( 3)
The “Federation Environnement Durable” regrouping 900 French associations, requests the French government, as an immediate precaution, to ensure that "wind turbines" should not be placed at a distance of less than 1500 metres from houses .

The modern giant wind turbines now exceed a height of 150 metres. They are different from the first machines , 70 metres high , for which 10 years ago, a protection zone of 500 metres, a rule still in place, was decided.

This protection zone of a minimum of 1500 metres should be imposed by law on the wind industry through the French " Industrial installations Classified for the Environment " legislation  (ICPE).

26/11/2013

Municipales: des sondages inutiles ou des questions mal posées ! La vraie question ? La capacité d’une équipe à gérer !

Aujourd’hui encore, un nouveau sondage. Il y en a tellement que nos institut et nos médias ne savent même plus quoi poser comme questions ou plutôt posent des questions complètement à côté du sujet.

Un sondage pour savoir si un parti politique, quel qu’il soit, doit sortir renforcé ou affaibli, est un sondage totalement inutile et à côté de la plaque.

Qu’est-ce qui est important dans une élection municipale ? Qu’un parti politique soit représenté ou qu’une équipe représentative de la ville ou de la commune soit en place ? Il y a encore trente ans, nous votions pour des femmes et des hommes (très peu de femmes à l’époque) et non pas pour des partis, et il n’était pas rare de voir se présenter des personnes appelées alors « Indépendants ». Et puis la gangrène de l’argent s’est rapidement propagée et les « Indépendants » ont disparu pour être avalés par tous ces partis politiques qui se sont multipliés. Un Indépendant ne pourrait plus se présenter maintenant à cause du surcoût des campagnes électorales et du système mis en place par les politiques eux-mêmes pour se rembourser les frais de campagne.

Et pourtant la question la plus importante à poser lors d’un sondage, surtout pour les municipales, seraient plutôt : « L’équipe proposée est-elle représentative de votre commune ou votre ville ? ».

 

Alors arrêtons les sondages qui ne servent à rien, qu’à monter les populations les unes contre les autres, ces sondages qui coûtent très chers et ne servent qu’aux partis politiques et non pas aux citoyens.

 

Voies Navigables de France: Elles prennent l'eau de partout!!

Ayant place une alerte pour savoir tout ce qu’il peut paraître concernant les VNF (Voies Navigables de France) et les voies d’eau, il ne se passe pas une semaine sans qu’une région, un département ou une commune ne pousse un coup de gueule contre l’immobilité et l’incompétence de cette Entreprise Publique.

Cette fois-ci, c’est la communauté d’agglomérations de Saint-Omer (CASO) qui tire la sonnette d’alarme, mais avant elle, beaucoup d’autres collectivités de l’Ouest, du Nord, d’Alsace, de Bourgogne, partout en France les mêmes reproches sont adressées concernant cette Entreprise Publique qui devait être, paraît-il, plus performante en passant d’EPIC en EPA (sic les politiques).

En fait, qu’y a-t-il de changé depuis cette transformation ? Les quelques 4400 salariés qui travaillaient pour les VNF, font partie intégrante de l’Entreprise donc salariés, au lieu d’être détachés comme précédemment. Mais y a-t-il plus d’efficacité ? NON, car les méthodes restent les mêmes, ne rien faire, mentir et promettre.

Que reprochent les élus du CASO ? La même chose que partout en France, pour toutes sortes de motifs, les VNF se désengagent, passent des conventions ressemblant à des échappatoires. Dans ce dernier cas, les VNF, sous couvert du Canal Seine Nord, se désengagent totalement, et refusent d’effectuer l’entretien de l’ancien canal de Neuffossé passant CASO.jpgà Saint-Omer. Même l’entretien le plus élémentaire tel le désenvasement, n’est plus effectué. Mais on a pu constater strictement la même chose avec les canaux du Centre de la France, de l’Ouest et même. Il y a peu de temps, les Voies Navigables de France avaient refusé de financer le désenvasement du Canal d’Arques dans le Nord et vous pouvez admirer le spectacle d’un canal Français juste en face des fenêtres des VNF.

Alors ? Croyez-vous qu’ils feront quelque chose pour le Canal du Midi sous prétexte qu’il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO ? Il serait bien étonnant qu’il fasse différemment et le peu d’argent récolté lors de leur campagne actuelle, soi-disant pour replanter des arbres, passera sans aucun doute à des réceptions ou du matériel informatique dont les VNF ont l’air de faire une grande consommation (voir les marchés passé depuis 2008).CASO01.jpg

 Si vous aimez naviguer ou vous promener le long du Canal du Midi, profitez-en car bientôt il sera trop tard.